Votre union incassable avec le Christ

May be a black-and-white image of one or more people

Posted on janvier 7, 2016 by Paul Ellis // 55 Comments

đŸ“·

Certains chrétiens comprennent leur union avec le Seigneur mais seulement à moitié.

” Bien sĂ»r, Dieu est avec nous, mais parfois il ne l’est pas. Il vient et il s’en va. “

Il est vrai que dans l’Ancien Testament, le Saint-Esprit venait sur certaines personnes Ă  certains moments, mais c’Ă©tait Ă  l’Ă©poque et c’est maintenant.

JĂ©sus a dit que le Saint-Esprit demeure avec nous et fait sa maison avec nous (Jean 14:16-17).

Par maison, il veut dire foyer. Vous n’ĂȘtes pas une chambre de motel pour le Seigneur. Vous ĂȘtes un temple du Saint-Esprit qui marche, qui parle, qui vit et qui respire. Il ne va nulle part.

“Voulez-vous dire que le Saint-Esprit est avec moi mĂȘme lorsque je pĂšche ?”

Oui ! L’amour du Christ pour vous et son union avec vous sont plus forts que n’importe quel pĂ©chĂ©.

Sous l’ancienne alliance, le pĂ©chĂ© Ă©tait votre voie rapide vers la dĂ©sunion. Si vous pĂ©chiez, vous risquiez d’ĂȘtre exclu du peuple de Dieu.

JĂ©sus a dit : “Si ta main ou ton Ɠil te font pĂ©cher, dĂ©barrasse-t’en” (Matthieu 5:29-30). Pourquoi JĂ©sus a-t-il prĂȘchĂ© l’auto-amputation Ă  ceux qui Ă©taient nĂ©s sous la loi ? Parce que sous cette alliance, il Ă©tait logique de parler de l’Ă©limination des parties du corps qui pouvaient contaminer l’ensemble.

Dieu merci, l’ancienne alliance a disparu ! Nous ne sommes pas sous la loi mais sous la grĂące, et c’est une bonne nouvelle pour les membres du corps du Christ.

Union_Wiersbe

Lorsque nous pĂ©chons, JĂ©sus ne nous coupe pas, nous restons membres de son corps. Cela change totalement notre façon de voir le pĂ©chĂ©. Sous l’ancienne alliance, nous Ă©tions retenus de pĂ©cher par la terreur mortelle, mais dans la nouvelle, nous sommes retenus par l’amour.

Vais-je donc prendre les membres du Christ et les unir à une prostituée ? Jamais ! (1 Co 6, 15b)

Regardez l’avertissement de Paul concernant les prostituĂ©es. DerriĂšre l’avertissement – ne le faites pas – il y a une affirmation surprenante et rassurante de l’union. Paul dit qu’il est possible, bien que dĂ©conseillĂ©, d’unir les membres du corps du Christ avec des prostituĂ©es.

Le voyez-vous ?

Les mariages terrestres peuvent se briser et Ă©chouer, mais votre union avec le Christ est incassable.

Le péché ne peut la briser.

La dépendance ne peut pas la briser.

Les décisions les plus stupides que vous puissiez prendre ne peuvent pas la briser.

Cela ne doit pas ĂȘtre pris comme un dĂ©fi pour voir ce que vous pouvez faire, mais comme une dĂ©claration stupĂ©fiante de l’engagement absolu du Christ Ă  vous aimer et Ă  rester avec vous quoi qu’il arrive.

C’est ce qui nous change – non pas la faible influence de la rĂšgle, mais la passion implacable et dĂ©terminĂ©e de son amour.

L’amour de Dieu est la plus grande force de l’univers. Le pĂ©chĂ© flĂ©chit devant lui. Lorsque vous rencontrez l’amour inĂ©branlable et sans fin de Christ, cela vous change.

Vous ne voulez plus pécher.

Les plaisirs passagers de ce monde perdent leur attrait parce que vous avez trouvé un amour qui est plus vrai et meilleur de loin.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Like

Comment

Est-ce que 2 Pierre 2 dit que vous pouvez perdre votre salut ?

Posted on mai 11, 2017 by Paul Ellis // 74 Comments

đŸ“·

Dans ce monde d’anxiĂ©tĂ© et de peur, il est radical de proclamer la sĂ©curitĂ© Ă©ternelle du croyant.

Un avec le Seigneur, votre avenir est le mĂȘme que le sien. Personne ne peut vous arracher de sa main, rien ne peut vous sĂ©parer de son amour.

Pourtant, chaque fois que je dis des choses comme ça, quelqu’un pointe du doigt 2 Pierre 2, comme si ce seul chapitre pouvait annuler les nombreuses promesses de Dieu et rendre l’Ɠuvre salvatrice du Christ sans effet.

“Pierre parle de chrĂ©tiens qui ont abandonnĂ© le Seigneur et ont Ă©tĂ© condamnĂ©s”, disent-ils. “Autant pour une fois sauvĂ©, toujours sauvĂ©”.

Aargh. Vous m’avez eu. Ce seul verset dĂ©fait toute la Bible.

Sheesh.

Il ne se passe pas un mois sans que j’aie l’occasion de parler de 2 Pierre 2. Est-ce que 2 Pierre 2 dit que vous pouvez perdre votre salut ? Non ! Dans ce chapitre, Pierre met en garde contre les faux enseignants qui renient le Seigneur et enseignent l’hĂ©rĂ©sie. Il ne fait PAS rĂ©fĂ©rence aux chrĂ©tiens. Ces hĂ©rĂ©tiques sont des esclaves de la dĂ©pravation (v. 19) qui ne cessent de pĂ©cher (v. 14). Ce ne sont pas des saints mais des bĂȘtes brutes qui sont condamnĂ©es Ă  pĂ©rir (v. 12).

Mais ces pĂ©cheurs Ă©taient-ils autrefois des saints ? Étaient-ils des chrĂ©tiens qui se sont Ă©garĂ©s et sont tombĂ©s hors de portĂ©e de la grĂące ?

C’est une question importante, car s’ils ont Ă©tĂ© sauvĂ©s une fois, alors vous pouvez perdre votre salut. Tout comme ces faux enseignants Ă©taient vouĂ©s Ă  une “destruction rapide”, vous pouvez vous aussi vous diriger vers l’enfer si vous ne prenez pas garde.

PIERRE PARLE-T-IL DES CHRÉTIENS RÉCALCITRANTS ?

Selon presque tous les commentaires que j’ai lus, la rĂ©ponse est oui. “Il s’agissait de chrĂ©tiens authentiques qui ont tournĂ© le dos Ă  Dieu et qui recevront maintenant un chĂątiment pire que celui qui n’a jamais rencontrĂ© JĂ©sus.”

Oh jour heureux.

MĂȘme certains enseignants de la grĂące sont convaincus que Pierre dĂ©crit d’anciens chrĂ©tiens qui sont maintenant damnĂ©s. Mais ces personnes ont-elles jamais Ă©tĂ© sauvĂ©es ? A premiĂšre vue, l’Ă©vidence semble assez claire, car Pierre dit que ces faux enseignants…

– ont quittĂ© le droit chemin et se sont Ă©garĂ©s (v. 15)

– ont Ă©chappĂ© aux souillures du monde pour s’y laisser Ă  nouveau prendre (v. 20)

– ont connu le Seigneur et Sauveur JĂ©sus-Christ (v. 20) et la voie de la justice (v. 21)

– sont retournĂ©s dans la boue comme un porc (v. 22).

VoilĂ , c’est tout. Fermez vos Bibles et occupez-vous Ă  prĂ©parer votre salut, car si vous ne restez pas sur le bon chemin, vous ĂȘtes condamnĂ©s. Comme ces gars-lĂ . “Les tĂ©nĂšbres les plus noires leur sont rĂ©servĂ©es” (v. 17), et vous aussi si vous ne faites pas attention.

Et pourtant, ne trouvez-vous pas intĂ©ressant que Pierre ne dise jamais : “Soyez avertis, chers amis, ce qui leur est arrivĂ© pourrait vous arriver” ?

Il ne le dit jamais parce que cela ne peut pas arriver. L’idĂ©e mĂȘme que nos pĂ©chĂ©s puissent survivre Ă  la grĂące de Dieu est absurde.

Je l’ai dĂ©jĂ  dit et je le rĂ©pĂšte : Vous pouvez faire naufrage dans votre foi et vous Ă©garer, mais votre PĂšre cĂ©leste ne vous abandonnera jamais ni ne vous dĂ©laissera. Ce que le Seigneur commence, il le termine.

ALORS COMMENT LIRE 2 PETER 2 ?

La clé pour déverrouiller ce passage est Balaam :

Ils (les faux enseignants) ont quitté le droit chemin et se sont égarés pour suivre la voie de Balaam, fils de Bézer, qui aimait le salaire de la méchanceté. (2 Pierre 2:15)

Vous vous souvenez peut-ĂȘtre que le prophĂšte Balaam avait Ă©tĂ© recrutĂ© par le roi de Moab pour maudire les enfants d’IsraĂ«l (Nombres 22-24). Mais aprĂšs avoir rencontrĂ© le Seigneur Ă  trois reprises – l’une des rencontres les plus cĂ©lĂšbres ayant impliquĂ© un Ăąne parlant et un ange – Balaam a fait volte-face et a bĂ©ni les enfants d’IsraĂ«l Ă  la place.

Un homme intelligent, ce Balaam.

Le roi moabite Ă©tait furieux que Balaam n’ait pas fait ce qu’il demandait. Alors Balaam, rĂ©alisant qu’il allait ĂȘtre renvoyĂ© chez lui les mains vides, a enseignĂ© au roi comment vaincre IsraĂ«l (Ap 2,14).

Pour faire court, les hommes d’IsraĂ«l ont Ă©tĂ© sĂ©duits par des femmes moabites et se sont dĂ©tournĂ©s du Seigneur (Nb 25, 1-3). Ils Ă©taient aux portes de la Terre promise, mais ils ont failli ne jamais y entrer, tout cela Ă  cause de l’avide Balaam.

Un homme pas si malin que ça, ce Balaam.

Les IsraĂ©lites ont fini par se repentir et ont poursuivi leur route vers Canaan. En chemin, ils ont tuĂ© le faux prophĂšte Balaam qui leur avait fait tant de mal (Nb 31, 😎.

Bye bye, Balaam.

Lorsque Pierre dit : “Ces faux docteurs sont comme Balaam”, il veut dire qu’ils sont du mauvais cĂŽtĂ© de Dieu. “En pervertissant l’Ă©vangile, ils essaient de maudire ce que Dieu a bĂ©ni. Et comme Balaam, ils connaĂźtront une mauvaise fin.”

Avec cette clé en main, nous pouvons maintenant déverrouiller les versets difficiles de 2 Pierre 2.

QUI SONT LES ADEPTES DE BALAAM ?

Verset 15 : Ils ont abandonnĂ© le droit chemin et se sont Ă©garĂ©s, suivant la voie de Balaam qui aimait le salaire de l’iniquitĂ©…

Pierre ne dĂ©crit pas des chrĂ©tiens mais des personnes qui ont connu la voie Ă  suivre – comme Balaam – et l’ont rejetĂ©e. Balaam a eu une rencontre personnelle avec le Seigneur. Il a entendu Dieu parler, mais lorsque l’argent Ă©tait sur la table, Balaam a fait le mauvais choix. Il s’est opposĂ© Ă  Dieu, tout comme le font les faux enseignants lorsqu’ils pervertissent l’Ă©vangile.

Verset 20 : Car si, aprĂšs avoir Ă©chappĂ© aux souillures du monde par la connaissance du Seigneur et Sauveur JĂ©sus-Christ, ils s’y laissent de nouveau entraĂźner et sont vaincus, cette derniĂšre condition leur est devenue pire que la premiĂšre.

Balaam a d’abord tenu tĂȘte au roi de Moab, mais il ne s’est jamais alignĂ© sur le Seigneur. Ce qui Ă©tait Ă©trange. Si les IsraĂ©lites Ă©taient aussi bĂ©nis qu’il le disait, pourquoi ne pas les rejoindre ? Pourquoi rester avec le roi maudit de Moab ?

Le prophĂšte Ă©tait comme ces HĂ©breux qui ont Ă©chappĂ© aux souillures de l’Égypte mais ne sont pas entrĂ©s dans la Terre promise. Ils sont sortis mais ne sont jamais entrĂ©s. Ils sont morts dans le dĂ©sert Ă  cause de leur incrĂ©dulitĂ©.

Verset 21 : Car il vaut mieux pour eux ne pas avoir connu la voie de la justice, que, l’ayant connue, de se dĂ©tourner du saint commandement qui leur a Ă©tĂ© transmis.

Celui qui rejette le chemin de la justice (l’Ă©vangile) est plus malheureux que celui qui ne l’a pas entendu parce qu’il a endurci son cƓur Ă  ce qui pouvait le sauver. Il a refusĂ© le saint commandement du Seigneur de “se repentir et de croire Ă  la bonne nouvelle” (voir 1 Jean 3:23).

J’espĂšre que vous pouvez voir qu’un disciple de Balaam n’est pas un disciple de JĂ©sus. C’est quelqu’un qui a entendu et rejetĂ© l’Ă©vangile. Ils ont eu une rencontre avec le Seigneur mais ont tournĂ© le dos. Ils ont goĂ»tĂ© au pain de vie et l’ont recrachĂ©. Ils n’ont pas rĂ©pondu par la foi Ă  la grĂące de Dieu.

Verset 22 : Il leur est arrivĂ© ce que dit le vrai proverbe : “Le chien retourne Ă  son vomi” et “La truie, aprĂšs avoir Ă©tĂ© lavĂ©e, retourne se vautrer dans la boue”.

Un chrĂ©tien n’est pas un chien ou un porc ! Une truie lavĂ©e reste une truie, mais un chrĂ©tien est une toute nouvelle crĂ©ation.

Si vous ne connaissez pas votre union avec Christ, vous pouvez tomber dans le mensonge qui dit que vous pouvez perdre votre salut. Vous pouvez mĂȘme penser que Pierre dĂ©crit des chrĂ©tiens condamnĂ©s.

N’ayez crainte, cela n’existe pas.

Does 2 Peter 2 Say You Can Lose Your Salvation?

Posted on May 11, 2017 by Paul Ellis // 74 Comments

đŸ“·

In this world of anxiety and fear, it is a radical thing to proclaim the eternal security of the believer.

One with the Lord, your future is the same as his. No one can snatch you from his hand; nothing can separate you from his love.

Yet every time I say stuff like this, someone will point to 2 Peter 2 as though this one chapter could undo the many promises of God and make Christ’s saving work of no effect.

“Peter writes about Christians who forsook the Lord and were condemned,” they say. “So much for once saved, always saved.”

Aargh. You got me. That one verse undoes the whole Bible.

Sheesh.

Hardly a month goes by when I don’t have occasion to talk about 2 Peter 2. Does 2 Peter 2 say you can lose your salvation? No! In this chapter, Peter warns about false teachers who deny the Lord and teach heresy. He is NOT referring to Christians. These heretics are slaves of depravity (v.19) who never stop sinning (v.14). They are not saints but brute beasts who are condemned to perish (v.12).

But were these sinners once saints? Were they Christians who lost the way, and fell beyond the reach of grace?

This is an important question, because if they were once saved, then you can lose your salvation. Just as these false teachers were doomed to reap “swift destruction,” you too could be headed for hell – if you don’t take care.

IS PETER TALKING ABOUT BACKSLIDDEN CHRISTIANS?

According to nearly every commentary I have read, the answer is yes. “These were genuine Christians who turned their back on God and will now get a worse punishment than the one who never met Jesus.”

Oh happy day.

Even certain grace teachers are convinced that Peter is describing former Christians who are now damned. But were these people ever saved? At first glance, the evidence seems clear enough, for Peter says these false teachers


– have left the right way and gone astray (v.15)
– have escaped the defilements of the world only to become entangled again (v.20)
– once knew the Lord and Savior Jesus Christ (v.20) and the way of righteousness (v.21)
– have returned to the muck like a pig (v.22)

So there you have it. Close your Bibles and get busy working out your salvation because if you don’t stay on the right way you’re doomed. Like these guys. “Blackest darkness is reserved for them” (v.17), and you too if you’re not careful.

And yet, don’t you find it interesting that Peter never says, “Be warned, dear friends, what happened to them could happen to you”?

He never says it because it CANNOT happen. The very idea that our sins could outlast God’s grace is absurd.

I’ve said it before and I’ll say it again: You may shipwreck your faith, and go astray, but your heavenly Father will never abandon or forsake you. What the Lord begins he finishes.

SO HOW DO WE READ 2 PETER 2?

The key to unlocking this passage is Balaam:

They (the false teachers) have left the straight way and wandered off to follow the way of Balaam son of Bezer, who loved the wages of wickedness. (2 Peter 2:15)

You may recall that Balaam the prophet was recruited by the king of Moab to curse the children of Israel (Numbers 22-24). But after encountering the Lord three times – one encounter famously involved a talking donkey and an angel – Balaam did a volte-face and blessed the children of Israel instead.

Smart man, that Balaam.

The Moabite king was furious that Balaam had not done what he asked. So Balaam, realizing he was about to be sent home empty-handed, taught the king how to defeat Israel (Rev 2:14).

Long story short, the men of Israel were seduced by Moabite women and turned away from the Lord (Num 25:1-3). They were on the doorstep of the Promised Land yet they almost never entered, all because of greedy Balaam.

Not so smart man, that Balaam.

The Israelites eventually repented and pressed on to Canaan. On the way they killed the false prophet Balaam who had done them so much harm (Num 31:8).

Bye bye, Balaam.

When Peter says, “These false teachers are just like Balaam,” he’s saying they are on the wrong side of God. “By perverting the gospel, they are trying to curse what God has blessed. And like Balaam, they will come to a bad end.”

With this key in hand, we can now unlock the difficult verses of 2 Peter 2.

WHO ARE THE FOLLOWERS OF BALAAM?

Verse 15: They have forsaken the right way, and gone astray, following the way of Balaam who loved the wages of unrighteousness


Peter is not describing Christians but people who have known the way to go – as Balaam did – and rejected it. Balaam had a personal encounter with the Lord. He heard God speak, ut when the money was on the table, Balaam made the wrong choice. He opposed God just as false teachers do whenever they pervert the gospel.

Verse 20: For if, after they have escaped the defilements of the world by the knowledge of the Lord and Savior Jesus Christ, they are again entangled in them and are overcome, the last state has become worse for them than the first.

Balaam initially stood up to the king of Moab, yet he never aligned himself with the Lord. Which was strange. If the Israelites were as blessed as he said, why not join them? Why stay with the cursed king of Moab?

The prophet was like those Hebrews who escaped the defilements of Egypt but did not enter the Promised Land. They came out but never went in. They died in the wilderness on account of unbelief.

Verse 21: For it would be better for them not to have known the way of righteousness, than having known it, to turn away from the holy commandment handed on to them.

The one who rejects the way of righteousness (the gospel) is worse off than the one who has not heard it because he has hardened his heart to that which could save him. He has refused the Lord’s holy command to “repent and believe the good news” (see 1 John 3:23).

I hope you can see that a follower of Balaam is not a follower of Jesus. It is someone who has heard and rejected the gospel. They’ve had an encounter with the Lord but turned their back. They’ve tasted the bread of life and spat it out. They have not responded with faith to the grace of God.

Verse 22: It has happened to them according to the true proverb, “A dog returns to its own vomit,” and, “A sow, after washing, returns to wallowing in the mire.”

A Christian is not a dog or a pig! A washed sow remains a sow, but a Christian is a brand new creation.

If you don’t know about your union with Christ, you may fall for the lie that says you can lose your salvation. You may even think that Peter is describing condemned Christians.

Fear not; there is no such thing.