JÉSUS EST NOTRE BERGER

La houlette et le bâton du berger
Commençons par examiner ce que la Bible dit du berger, des brebis, de la houlette et du bâton.

Le Psaume 23 nous apprend que Dieu [Jésus] est le berger :

Psa 23:1 L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien.

Nous savons qu’Israël était comparé à des moutons qui appartenaient à Dieu :

Psa 79:13 Nous, ton peuple, les brebis de ton pâturage, nous te rendrons grâce à jamais, nous ferons retentir ta louange de génération en génération.
Psa 95:7 Car il est notre Dieu, et nous sommes le peuple de son pâturage, les brebis de sa main.
Psa 100:3 Sachez que l’Éternel est Dieu, c’est lui qui nous a faits, et non nous-mêmes ; nous sommes son peuple, les brebis de son pâturage.

Nous savons qu’un berger porte à la fois une baguette et un bâton :

Psaume 23:4 Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi, ta houlette et ton bâton me rassurent.

Nous savons que les brebis de Dieu se sont égarées :

Jérémie 50:6 Mon peuple est une brebis égarée ; ses bergers l’ont égarée, ils l’ont détournée sur les montagnes ; elle est allée de montagne en montagne, elle a oublié son lieu de repos.

Nous savons que Jésus est venu pour être le Bon, le Grand et le Chef des Bergers qui chercherait et sauverait les brebis perdues.

Mat 15:24 [Jésus] répondit : “Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël.”

La brebis et le berger
Les moutons ne sont pas aussi bêtes que certains le laissent entendre. L’accusation “muets comme des moutons” pourrait avoir son origine dans les années 1700, lorsque George Washington a déclaré : “Si la liberté d’expression nous est retirée, alors nous serons muets et silencieux, comme des moutons à l’abattoir.”

Peut-être que “muet” n’est pas un attribut juste du mouton, mais “dépendant” l’est certainement. Les moutons dépendent de leur berger pour leur orientation et leur protection. Ce ne sont pas des créatures indépendantes, elles ne sont pas fortes et ne sont pas des survivantes. Ils s’éloignent rapidement et peuvent facilement s’égarer. Sans les soins de leur berger, les moutons sont en grand danger car ils ne sont pas des chasseurs capables de trouver de la nourriture, et ils sont petits et sans défense, ce qui en fait des proies faciles pour les prédateurs. C’est pourquoi le berger doit surveiller de près son troupeau pour le protéger et le préserver. Ainsi, lorsqu’une brebis s’égare, le berger la ramène dans la bergerie et remet les brebis errantes sur le bon chemin.

Il en va de même pour les brebis de Dieu. Jésus, en tant que bon berger (Jean 10:11,14), ramènera ses brebis errantes dans sa bergerie, pour les garder sous sa protection, et il utilisera une “houlette” et un “bâton” pour les diriger afin qu’elles restent toujours avec lui et qu’elles marchent dans la bonne direction, sur le bon chemin.

La houlette et le bâton du berger
La houlette et le bâton du berger

Dans les temps bibliques, le berger utilisait systématiquement une baguette et un bâton pour garder le troupeau. Tous deux servaient à protéger les moutons, chacun d’une manière très spécifique.

La baguette était utilisée pour repousser les animaux sauvages, compter les moutons et les diriger. Le bâton les poussait pendant la journée dans les champs et la nuit dans la bergerie. Une brebis bien disposée répondait à l’aiguillon, mais pas une brebis têtue et obstinée.

Même si les moutons ne sont pas aussi stupides qu’on le dit souvent, ils ont des caractéristiques qui donnent du crédit à cette affirmation. Ils mangent sans distinction à peu près n’importe quoi, que ce soit quelque chose qui puisse les blesser ou les tuer. Ils errent sans fin, apparemment sans direction. Et beaucoup de moutons résistent obstinément à l’incitation du berger. C’est pourquoi le bâton, avec une crosse à son extrémité, est nécessaire. Le berger utilise le bâton pour exercer plus fortement son autorité et pour ramener doucement, mais fermement, les brebis au bercail et les maintenir dans la bonne direction. Il peut également utiliser la crosse du bâton pour éloigner les brebis du danger.

La houlette et le bâton de Jésus
Quels sont donc le bâton et la houlette qu’utilise notre bon, grand et principal berger ? Je dirais, au sens figuré, que c’est sa Parole. Les Saintes Écritures nous émeuvent, nous dirigent, nous guident, et même nous corrigent, pour nous remettre sur le droit chemin et nous garder dans la bergerie sous la garde de notre berger.

Par conséquent, demandez-vous si le Seigneur a besoin d’utiliser son bâton pour vous diriger en vous poussant doucement. Réponds-tu ? Ou doit-il utiliser son bâton pour vous faire bouger fermement contre votre gré ? Vous soumettez-vous à sa direction ou suivez-vous obstinément et volontairement vos propres désirs ?

Quelle que soit l’option choisie, nous devons toujours nous rappeler dans la main de qui sont tenus la verge et le bâton. Ils sont dans la main de notre Seigneur Jésus-Christ et il les utilise selon son bon vouloir pour nous garder toujours près de lui et nous guider sur le chemin de notre “bergerie” éternelle. Pour cela, nous devrions être éternellement reconnaissants.

Hébreux 13:20-21 Que le Dieu de paix, qui a ressuscité d’entre les morts notre Seigneur Jésus, le grand berger des brebis, par le sang de l’alliance éternelle, vous rende parfaits en toute bonne œuvre pour faire sa volonté, en travaillant en vous ce qui est agréable à ses yeux, par Jésus-Christ, à qui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s