LA CHASSE COMMENCE, PREMIÈRES PERSÉCUTIONS

Actes 4:1

Comme ils parlaient au peuple, les sacrificateurs, le commandant du temple et les sadducéens les abordèrent,

Les dirigeants étaient troublés, offensés et bouleversés. Qui où ? Le capitaine du temple et les sadducéens. Nous ne voyons pas les Pharisiens, mais l’autre secte des Sadducéens.

Qui était le “capitaine du temple” ?

“Les informations dans l’AT concernant un capitaine du temple sont limitées et reposent en partie sur des déductions. Dans Jérémie 20:1, le prêtre, Pashhur, est désigné comme le “chef de la maison du Seigneur”, ou פָקִ֥יד נָגִ֖יד בְּבֵ֣ית יְהוָ֑ה. Le texte indique que Pashhur avait des pouvoirs de police pour arrêter les prophètes qui dérapaient et les punir. Il en va de même pour le prêtre Sophonie, qui s’occupait de “tout fou qui prophétise, pour le mettre au pilori et au collet” (Jr 29, 26).”

Qui étaient les Sadducs ? “La composition aristocratique des sadducéens, ainsi que leur pouvoir au sein du Sanhédrin et leur contrôle de la haute prêtrise, rendaient inévitable que leurs intérêts dominants soient de nature politique. Leur richesse et leur position, d’une part, et le fait que leur pouvoir leur a été délégué par l’occupation romaine, d’autre part, se combinent pour expliquer le trait le plus remarquable des Sadducéens, leur conservatisme rigide. Ce conservatisme, bien sûr, était inévitablement tempéré par les diktats des Romains. Puisque leurs engagements politiques étaient conditionnés par leurs intérêts directs dans la préservation du statu quo, il s’ensuit qu’ils poursuivaient des politiques conçues pour apaiser les autorités dirigeantes de Rome”.

Parce qu’ils s’intéressaient davantage au statu quo et à la satisfaction des Romains, ils étaient plus impliqués dans l’arène politique que les Pharisiens, qui étaient plus des radicaux religieux, mais pour le mauvais dieu.

Actes 4:2

étant affligés de ce qu’ils enseignaient le peuple, et prêchaient par Jésus la résurrection des morts.

Remarquez que le sujet le plus important était la résurrection des morts. Si le peuple croyait à ce message, à savoir qu’un homme a vaincu la mort pour toujours et que tous ceux qui le suivent vaincront aussi la mort, c’était trop dangereux.

Les dirigeants, à savoir les Saducéens et les Pharisiens, perdraient leur contrôle terrestre sur le peuple. Le peuple serait libéré de tous les sacrifices, de toutes les règles et même le temple lui-même était perdu pour le corps éternel du Christ. C’est le temple que Jésus a promis de construire en trois jours. Les gens seraient libérés de la peur de la mort puisqu’ils seraient ressuscités. Ainsi, même la peur de la mort aux mains des Romains a perdu son pouvoir. C’est pourquoi ils avaient besoin d’étouffer cette bonne nouvelle que la mort elle-même a été vaincue lorsque Jésus a quitté la tombe ! Mais surtout, Satan était très contrarié à l’idée que les gens puissent être libérés de la mort et croire à l’Évangile pour avoir la vie éternelle.

Le reste de ce chapitre déroule leur récit comme suit

I. Pierre et Jean sont emmenés, sur mandat des prêtres, et mis en prison (v. 1-4).

II. Ils sont interrogés par un comité du grand sanhédrin (v. 5-7).

III. Ils confessent courageusement ce qu’ils ont fait, et prêchent le Christ à leurs persécuteurs (v. 8-12).

IV. Leurs persécuteurs, ne pouvant leur répondre, gardent le silence, puis les menacent s’ils continuent à prêcher l’Évangile, et les congédient ainsi (v. 13-22).

V. Puis ils se réunirent pour demander à Dieu, par la prière, la continuation des opérations du Saint-Esprit qu’ils avaient déjà expérimentées (v. 23-30).

VI. Dieu les reconnaît, tant extérieurement qu’intérieurement, par des signes manifestes de sa présence avec eux (v. 31-33).

VII. Les croyants, dont les cœurs étaient unis par un amour saint, ont élargi leur amour pour les pauvres, et l’église a prospéré plus que jamais, à la gloire du Christ (v. 33-37).

Regardez les dégâts qu’ils ont causés à l’Empire ennemi. Ils ont volé cinq mille âmes supplémentaires pour les placer dans le Royaume du Fils de Dieu !

Actes 4:4

Cependant, beaucoup de ceux qui entendirent la parole crurent ; et le nombre de ces hommes était d’environ cinq mille.

Actes 4:6

Annas, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la famille du souverain sacrificateur, s’assemblèrent à Jérusalem.

Annas a été appelé le grand prêtre par Dieu parce qu’il a agi comme le grand prêtre même après que le gouvernement romain l’ait remplacé et Caïphe était le “grand prêtre” actuel en titre.

Vous voyez, il y a beaucoup de “Jean” dans la Bible et cet homme n’est mentionné qu’ici. Alexandre était un parent du grand prêtre. La famille du grand prêtre était impliquée et le pouvoir est souvent déterminé par les relations et non par la valeur.

Actes 4:7

Et les ayant placés au milieu, ils demandèrent : Par quelle puissance, ou par quel nom, avez-vous fait cela ?

Pierre et Jean ont été gardés toute la nuit dans une cellule, puis amenés au tribunal, qui était le Sanhédrin à l’époque. Jésus leur avait préparé ce qu’ils devaient faire et ils s’en sont souvenus.

Remarquez qu’il s’agit ici d’un exemple de la manière dont les gens de Judée et de l’époque ont pris le sens du “nom”. Il est synonyme de pouvoir ou d’autorité. Lorsque nous utilisons le nom de Jésus, nous n’utilisons pas seulement un mot magique pour obtenir ce que nous voulons. Nous demandons dans l’autorité de tout ce que Jésus a accompli à travers la croix, la résurrection et l’ascension, ce que notre grand prêtre fait aujourd’hui. Le nom de Jésus a beaucoup à offrir !

Ils l’ont demandé et le Saint-Esprit leur a donné la réponse.

Jésus avait averti ses disciples des tempêtes à venir. Il s’adressait à leur génération. Ils devaient répandre la parole dans le monde entier, pas seulement en Judée et en Israël !

Mar 13:10

Et l’évangile doit d’abord être publié parmi toutes les nations.

Bien sûr, le diable ne voulait pas leur donner la permission et les dirigeants des nations étaient dans sa poche jusqu’à ce qu’ils entendent et croient en l’Évangile du Royaume des Cieux. Jusque-là, ils étaient toujours les serviteurs de Satan et lui obéissaient.

Mar 13:9

Mais prenez garde à vous-mêmes, car on vous livrera aux conseils, on vous battra dans les synagogues, et on vous amènera devant les chefs et les rois, à cause de moi, pour servir de témoignage contre eux.

Mar 13:12

Or, le frère trahira le frère jusqu’à la mort, et le père le fils ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mettre à mort.

Mar 13:11

Mais quand on vous conduira et qu’on vous livrera, ne pensez pas d’avance à ce que vous direz, et ne préméditez pas ; mais ce qui vous sera donné à l’heure même, c’est ce que vous direz ; car ce n’est pas vous qui parlez, mais le Saint-Esprit.

Lorsque Pierre a parlé et répondu à ces méchants hommes perdus, il a parlé en prophète.  Le Saint-Esprit lui a donné les mots justes à dire ici dans Actes 4 comme Jésus l’avait dit à Pierre.

Il n’a suivi aucun autre script que celui de Dieu. Il n’a pas eu à faire de recherche marketing ou d’optimisation de moteur de recherche, Pierre s’est simplement écarté du chemin et a laissé l’Esprit se déchaîner !

Actes 4:8

Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël,

Acte 4:9

Si nous sommes aujourd’hui interrogés sur la bonne action faite à l’impuissant, par quel moyen il est guéri…

Dieu parlait maintenant avec amour à ces hommes perdus. Ils ont demandé par quelle autorité ils ont fait ce miracle ? Eh bien, ils ont eu la réponse.

Ils ne leur ont pas manqué de respect et je suis sûr qu’ils avaient des raisons de les craindre. Mais ils leur ont tout de même dit les paroles de vie.

1Pe 3:15

Mais sanctifiez le Seigneur Dieu dans vos cœurs, et soyez toujours prêts à répondre à tout homme qui vous demande raison de l’espérance qui est en vous, avec douceur et crainte :

Lorsque nous permettons à l’esprit saint de parler à travers nous, nous pouvons donner la bonne réponse pour notre espoir et c’est ce que Pierre a fait ici. Les gens avaient besoin d’une réponse et Pierre leur a donné la raison : “Jésus est le Ressuscité”.

Act 4:10

Sachez, vous tous et tout le peuple d’Israël, que c’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié et que Dieu a ressuscité des morts, que cet homme se tient ici devant vous tout entier.

Vous l’avez peut-être tué. Pierre les a condamnés, eux, les prêtres et la fausse religion, pour avoir tué leur Seigneur. Mais ils n’ont pas pu l’empêcher d’être ressuscité des morts et ils n’ont pas pu empêcher Dieu de guérir ce boiteux.

Psaume 118:22

La pierre que les bâtisseurs ont refusée est devenue la pierre de tête de l’angle.

Les bâtisseurs connaissaient les paroles des prophètes comme David mais ils ne voulaient pas les croire. Ils voulaient chanter “J’ai fait mon chemin”.

Act 4:12

Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Quelle est cette réponse ?

Act 4:13

Voyant l’audace de Pierre et de Jean, et sachant que c’étaient des hommes ignorants et sans instruction, ils s’étonnèrent et reconnurent qu’ils avaient été avec Jésus.

Actes 4:14

Et voyant l’homme guéri se tenir avec eux, ils ne purent rien dire contre lui.

Actes 4:15

Mais, après leur avoir ordonné de se retirer du sanhédrin, ils se concertèrent entre eux,

Ils auraient pu croire comme des milliers d’autres Juifs l’ont déjà fait, mais non, ils refusent la vie éternelle pour leurs positions de pouvoir terrestre. Ils refusent l’héritage que Dieu voulait leur donner comme l’a fait Ésaü pour un simple bol de soupe chaude ! Peut-être que beaucoup d’entre eux avaient le sang d’Ésaü, du moins Hérode l’était-il génétiquement. Annas et son fils ont vendu leurs âmes pour faire des affaires avec leurs oppresseurs à Rome.

Jésus avait prévu et averti Pierre que ce jour viendrait et il est arrivé.  Il a dit à ses disciples qu’ils les livreraient aux “conseils” et le même mot exact est utilisé. Synhedron.

“Le Sanhédrin, le grand conseil de Jérusalem, composé de soixante et onze membres, à savoir les scribes, les anciens, les membres éminents des familles de grands prêtres et le grand prêtre, président de l’assemblée.”

Ainsi, ces gens ont continué à mettre leurs doigts dans leurs oreilles spirituelles et à chanter la la la. Certaines personnes ne croient pas parce qu’elles sont simplement ignorantes et ont besoin de plus d’informations.  Mais d’autres choisissent de nier la vérité parce qu’ils pensent déjà avoir ce dont ils ont besoin et qu’ils meurent encore pour toujours. D’autres se penchent et quittent l’ignorance pour renaître à la vie éternelle.

Alors ces fous se sont réunis pour faire un plan que Dieu avait déjà prévu. Il les a menacés. Et il n’y a pas de crainte dans l’amour, donc cette motivation n’arrêtera pas l’amour. L’amour parfait chasse la peur. Pierre a continué à permettre au Saint-Esprit ou à l’esprit du Christ de parler avec audace.

Dieu nous dit de ne pas causer le chaos et de travailler avec les gouvernements des hommes. Mais lorsque les hommes nous disent de désobéir à Dieu, nous devons désobéir aux hommes et non à DIEU !

Actes 4:19

Pierre et Jean, prenant la parole, leur dirent : S’il est juste aux yeux de Dieu de vous écouter plutôt que d’écouter Dieu, jugez-en par vous-même.

C’est une bonne question à poser aux religieux qui disent représenter Dieu dans le temple.

Dans le chapitre suivant, les Sadducéens, qui devaient penser à leur richesse, ne se souciaient pas des paroles de Dieu.  “La la la la !” mais ils ont essayé d’arrêter Pierre et l’envoyé de nouveau. Mais pas du tout.

Même après qu’ils aient été jetés en prison à nouveau dans Actes 5 un ange du Seigneur les a libérés !

“Actes 5:20

Va, tiens-toi debout et dis au peuple, dans le temple, toutes les paroles de cette vie.

Même si le gouvernement leur a dit : “Ne vous avons-nous pas ordonné de ne pas enseigner en ce nom ?”

Ils ont désobéi à leur gouvernement et ont de nouveau obéi à Dieu !

Actes 5:29

Pierre et les autres apôtres répondirent : Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Ainsi, les dirigeants et les chefs religieux de Judée ont eu beau essayer, ils n’ont pas pu empêcher les paroles de cette VIE de se répandre dans le monde entier ? Et c’est ce qui s’est passé parce que ces adeptes ont refusé d’obéir aux institutions créées par les hommes plutôt qu’au Saint-Esprit.

Il se peut que nous soyons appelés à désobéir à des règles gouvernementales si elles sont contraires aux paroles de vie, à l’amour et à Dieu. Nous devons suivre la sagesse du Saint-Esprit dans notre propre conscience individuelle et personne d’autre.

Mais comme les premiers chrétiens, nous ne pouvons pas prendre l’épée. Jésus a dit que la violence n’est pas la réponse. Les révolutions ne font qu’engendrer de plus grandes révolutions. Mais, comme Jésus, nous pouvons nous sacrifier et payer les conséquences sans crainte, sachant que Dieu nous tient toujours dans sa main.  Le diable peut envoyer ses sbires pour nous attraper.  Mais il y a des anges qui nous servent, ouvrent les portes des prisons et nous envoient dans tous les endroits où nous devons aller.  Ils peuvent nous poursuivre à toute vitesse dans leur persécution.  Notre persécution consiste à poursuivre ces fous du mal avec l’arme de l’amour et de la bonté. Nous ne serons jamais touchés comme Jésus ne l’a jamais été jusqu’à ce que son heure soit venue.  Et lorsque notre heure sera venue de mourir, et ce sera le cas pour tous les hommes, ce sera le bon moment pour rentrer à la maison.

Soyez sages comme des serpents mais inoffensifs comme des colombes ! C’est ainsi que Jésus a envoyé ses disciples dans le monde et continue à parler d’AMOUR

Vous pouvez nous chasser mais vous ne pouvez pas nous avoir tant que Dieu ne dit pas que c’est fini !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s