QU’EST-CE QUE LE ROYAUME ?

Ce dont Jésus parlait le plus.

9 minutes de lecture

EN BAS

Quel est le but du christianisme ? Pour beaucoup de gens, le but est d’aller au paradis. Si le but de l’Évangile est simplement d’amener les gens au paradis, comme beaucoup le croient, quelle est sa pertinence dans la vie quotidienne ? Les apôtres ne prêchaient pas l’Évangile comme beaucoup le font aujourd’hui (“Faites la prière du pécheur pour pouvoir aller au ciel à votre mort”). Lorsque nous examinons les huit sermons de l’Évangile que l’on trouve dans le livre des Actes, pas un seul d’entre eux ne porte sur la vie après la mort. Au lieu de cela, ils disent que le monde a maintenant un nouvel empereur et que son nom est Jésus ! C’était la grande espérance, que le monde soit racheté et non laissé en ruine.

L’ÉVANGILE DU ROYAUME

La bonne nouvelle de Jésus-Christ et la bonne nouvelle du Royaume sont les mêmes. Malheureusement, Jésus est souvent prêché sans référence au Royaume. Mais sans le Royaume, il n’y a pas d’Évangile, et il n’y a pas de salut.

Tous les prédicateurs mentionnés dans les quatre récits évangéliques se sont concentrés sur le Royaume.1 C’est le seul thème constant et central du message évangélique (Marc 1:14-15 ; Matthieu 4:23, 9:35, 24:14 ; Luc 4:43, 8:1). L’arrivée imminente du Royaume de Dieu (et non la promesse d’aller au ciel) était l’idée maîtresse du message évangélique de Jésus. C’était la raison d’être de l’évangélisation. Les mots “évangile” et “royaume” sont tellement liés que les auteurs du Nouveau Testament utilisent 20 fois le terme “Royaume de Dieu” pour décrire la bonne nouvelle du salut. Le Royaume est partout dans les pages du Nouveau Testament.2

Jésus a parlé du Royaume de Dieu plus que de toute autre chose, car c’était la raison pour laquelle il avait été envoyé.

Au lever du jour, Jésus se rendit dans un endroit solitaire. Les gens le cherchaient et lorsqu’ils sont arrivés là où il se trouvait, ils ont essayé de l’empêcher de les quitter. Mais il dit : “Il faut que je proclame la bonne nouvelle du Royaume de Dieu dans les autres villes aussi, car c’est pour cela que j’ai été envoyé.”

Luc 4:42-43

QU’EST-CE QUE LE ROYAUME ?

Puisque la majorité des récits évangéliques sont remplis de références au Royaume de Dieu, nous devrions être en mesure de nous faire une idée assez claire de ce qu’il est. En termes simples, le Royaume de Dieu est la manifestation de la volonté de Dieu accomplie sur la terre comme au ciel (Matthieu 6:9-10). Le Royaume implique trois éléments : le Roi, la domination de Dieu, et le peuple qui est gouverné. Un royaume est un “dôme” sur lequel quelqu’un est “roi”.

Nous n’utilisons plus beaucoup de mots comme “royaume”, c’est pourquoi le “Royaume de Dieu” est peut-être mieux compris en termes modernes comme la “Nation Jésus”. La Nation Jésus est un domaine de relation avec Dieu et les autres qui est en harmonie avec la volonté de Dieu et la voie de Dieu. Jésus nous a présenté la voie de Dieu dans le Sermon sur la montagne (Matthieu 5-7). Jésus est venu pour inaugurer un mouvement. En tant que seule personne sans péché de l’histoire, Jésus est le seul et unique reflet parfait de ce à quoi ressemble le règne de Dieu sur la vie d’une personne. Jésus est donc l’incarnation parfaite du Royaume.

Le Royaume de Dieu reflète toujours le caractère humble, aimant, autosacrificiel et non violent de Jésus, notamment tel qu’il s’est manifesté dans sa mort autosacrificielle.

Les gens entrent dans ce Royaume lorsqu’ils soumettent leur vie à la seigneurie du Christ. Ils sont alors appelés et habilités par l’Esprit à manifester le caractère de Jésus dans tout ce qu’ils font. Dans Matthieu 6, lorsque Jésus nous a enseigné comment prier, il le dit simplement : “Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite.” Le Royaume est la volonté de Dieu qui se réalise.

QUAND EST LE ROYAUME ?

Jean le Baptiste a proclamé : “Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché.” Il n’a pas dit : “le royaume est dans 2 000 ans” ou “le royaume est retardé indéfiniment”. Pourtant, de nombreux enseignants bibliques populaires soutiennent que le Royaume est entièrement dans le futur. Cette idée est née au milieu du dix-neuvième siècle avec un mouvement appelé les Frères de Plymouth – les inventeurs du “dispensationalisme”. Ils enseignaient que l’Évangile du Royaume de Dieu était pour les Juifs et que l'”Évangile de la grâce” était pour les Gentils. L’histoire de la façon dont cette perversion est devenue si répandue dans l’évangélisme américain est assez sinistre, mais le sujet d’un autre article. En résumé, cette doctrine a été popularisée par C. I. Scofield, qui a publié sa célèbre Bible d’étude Scofield en 1909. La Bible de Scofield était utilisée au Moody Bible Institute, et elle s’est répandue dans les écoles évangéliques de toute l’Amérique. Bien que la majorité des érudits l’aient réfutée au fil des ans, cette doctrine est toujours d’actualité.

Si je chasse les démons par le doigt de Dieu, alors le Royaume de Dieu est venu sur vous.

Luc 11:20

Les Écritures affirment que le Royaume est proche, qu’il est ici et qu’il arrive. Certains spécialistes ont appelé cela le “maintenant et pas encore”. Le Royaume est ici maintenant, mais il n’est pas encore tout à fait là. Les individus et les groupes ne peuvent être considérés comme manifestant le Royaume de Dieu que dans la mesure où ils affichent le caractère aimant du Christ. Dans la mesure où un individu ou un groupe n’affiche pas ce caractère, il indique qu’il n’est pas sous le règne de Dieu, quelles que soient les croyances qu’il professe ou les titres qu’il s’attribue. Paul écrit : “Car la création attend avec impatience que les enfants de Dieu soient révélés” (Romains 8:19). Le Christ vit au sein des citoyens de sa nation et, à travers eux, sa volonté est accomplie. Lorsque la volonté de Dieu est accomplie, le Royaume se manifeste.

OÙ SE TROUVE LE ROYAUME ?

Les pharisiens lui ayant demandé quand viendrait le Royaume de Dieu, il leur répondit : “La venue du Royaume de Dieu n’est pas une chose qui s’observe, et les gens ne diront pas : “Le voici” ou “Le voici”, car le Royaume de Dieu est au milieu de vous.”

Luc 17:20-21

Contrairement aux nations du monde, la nation de Jésus n’a pas de frontières. Le Royaume se manifeste dans des moments de temps où les choses se passent comme Dieu le voudrait, autrement dit “là où la volonté de Dieu est faite”. Nous vivons dans un monde avec des moments et des lieux où la volonté de Dieu n’est pas faite : pauvreté, abus d’enfants, trafic sexuel, violence, esclavage, injustice, et plus encore. Dieu nous invite à le rejoindre dans son grand projet de renouvellement du Royaume. Au fur et à mesure que nous grandissons en tant que disciples de Jésus, que nous apprenons à être avec lui, que nous apprenons son enseignement, que nous devenons plus semblables à lui et que nous poursuivons son œuvre dans le monde, le Royaume de Dieu grandit ; là où la volonté de Dieu est faite sur la Terre comme au ciel (Matthieu 6:10).

Le Royaume de Dieu est ici sur Terre, et le sera pour l’éternité.

L’établissement du Royaume de Dieu sur Terre est un effort conjoint entre le Créateur et l’humanité. Dieu est prêt à prendre le risque du succès et de l’échec pour que les humains puissent apprendre à gouverner de manière responsable. Si le Royaume est déjà là, il n’est pas encore tout à fait complet. Les Écritures promettent que Dieu libérera la planète de l’esclavage de la mort et de la pourriture (Romains 8:20-21). Nous lisons dans le livre de l’Apocalypse un récit poétique de notre réalité spirituelle actuelle : le ciel est en train d’être ramené sur Terre afin que Jésus puisse habiter parmi son peuple sur cette planète pour toute l’éternité.

Je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la Cité sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse magnifiquement vêtue pour son époux. Et j’ai entendu du trône une voix forte qui disait : “Regarde ! La demeure de Dieu est maintenant au milieu des hommes, et il habitera avec eux. Ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux et sera leur Dieu.

Apocalypse 21:2-3

QUI EST LE ROYAUME ?

La nation d’Israël de l’Ancien Testament a échoué dans sa mission d’être le Royaume de Dieu. Elle était censée être une bénédiction pour toutes les nations, mais elle a choisi de se bénir elle-même. Elle était censée servir Yahvé seul, mais elle a choisi de courir après d’autres dieux. Elle était censée n’avoir que Dieu comme roi, mais elle a choisi d’installer des dirigeants humains méchants. Par conséquent, elle a perdu sa place en tant que représentant du Royaume de Dieu. Tragiquement, Israël est devenu comme toutes les autres nations païennes méchantes et a été jeté en exil jusqu’à l’époque de Jésus.

Jésus est l’incarnation du Royaume de Dieu, parfois appelé le “Royaume du Christ” (Éphésiens 5:5). Partout où Jésus se trouvait au premier siècle, là aussi se trouvait le Royaume. Dans les récits évangéliques, Jésus parle parfois de lui-même comme de l’équivalent du Royaume. Par exemple, il disait parfois “à cause de moi” et d’autres fois “à cause du Royaume” (Matthieu 19:29, Luc 18:29). De même, partout où Jésus est actif aujourd’hui, où l’on se soumet à sa royauté et où l’on fait pleinement allégeance, il y a le Royaume.

Jésus était (et est) la réponse à l’échec d’Israël. Tout comme Israël a été choisi pour être “un royaume de prêtres et une nation sainte” (Exode 19:6), les citoyens du Royaume de Dieu “sont un peuple élu, un sacerdoce royal, une nation sainte, une possession spéciale de Dieu” (1 Pierre 2:9). L’Église (ekklesia) de Dieu, citoyens de la Nation Jésus, est appelée à être l’accomplissement de l’ancien Israël. Paul appelle les disciples de Jésus “l’Israël de Dieu” (Galates 6:16) parce que Jésus “a fait de nous un royaume de prêtres pour Dieu son Père.” (Apocalypse 1:6 NLT).

Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour servir notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

Apocalypse 5:10

DE QUELLE NATION ÊTES-VOUS CITOYEN ?

Dans le jardin d’Eden, quelque chose d’essentiel s’est produit. Adam et Ève, au lieu d’obéir à la voix de leur Créateur, ont ironiquement obéi à la voix d’une créature séduisante sur laquelle ils avaient reçu le pouvoir et la domination. Ce faisant, ils ont renoncé à leur autorité sur lui. Cette créature séduisante était le serpent, le séducteur qui a égaré le monde entier. Maintenant, un royaume émergeait dans le jardin paradisiaque qui rivalisait avec celui de Dieu. À partir de ce moment, une autre voix a contesté l’autorité de Dieu sur la vie des gens. Pendant ce temps, d’autres rébellions ont eu lieu dans le monde spirituel, ce qui a permis à d’autres dieux d’avoir autorité et de dominer les nations. L’humanité est devenue divisée ; certains se conformeront à la voix de Dieu, et d’autres se soumettront à la voix de l’ennemi et à la voie de l’Empire.

Deux royaumes existent simultanément côte à côte, celui de Dieu et celui de Satan, chacun d’eux se disputant l’allégeance du peuple de Dieu.

Le salut est bien plus qu’une délivrance spirituelle du péché personnel. Il inclut le sauvetage des forces et structures politiques qui se sont alignées sur Satan. Le ciel a déjà commencé à être réuni à la terre. Le Royaume est l’endroit où le ciel se superpose au monde physique. Le Royaume est la rédemption de la création.

Le fait que Jésus ait inauguré une nouvelle nation signifie que les gens sont obligés de choisir de quelle nation ils seront citoyens. Nous pouvons naître dans une nation du monde, mais une fois qu’un chrétien est “né de nouveau”, il naît dans la nation de Jésus. Nous ne pouvons pas avoir une double citoyenneté. Les Écritures affirment que dans la nation du monde dans laquelle nous vivons, nous sommes des étrangers et des exilés. Notre citoyenneté se trouve dans le seul Royaume de Dieu ! (Philippiens 3:20 ; Hébreux 11:13 ; 1 Pierre 1:17).

Les disciples de Jésus ont pour mission de proclamer la bonne nouvelle que le Royaume de Dieu est là et que chacun peut en faire partie.

Jésus est allé en Galilée, proclamant la bonne nouvelle de Dieu. ” Le temps est venu “, a-t-il dit. “Le Royaume de Dieu s’est approché. Repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle !”

Marc 1:14-15

Afin de comprendre pleinement ce qu’est le Royaume de Dieu, nous devons comprendre ce qu’il n’est pas. Nous devons comprendre ce qu’est son rival : l’empire. Voir ce contraste est essentiel pour s’assurer que nous participons au seul Royaume de Dieu. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’empire.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s