I’M NOT CYBORG

Cyborgs brandishing liquid circuits and frozen rods

Marching cyborgs  “:Do fast your dirty work!”

Proud to place antennas on Gods skull

And tell the creator to go to hell

Got a better idea in my synthetic mind

I am cyborg after all

Drilled and intertwined with fungus fiber

March on soldiers of doom

Follow your commanding cyber

Go deeper into your wifi room

March on with clicking and ticking valves

Smart watches and A I devices

Stranded in a far away land you are alien

So alien from God green earth

Neither metal or flesh but a isomer bitch

Cybernetic dependence

A crazy brain where you can’t itch

March on bold in your android suit

Sucking out the oxygen from asses

 And apple iphone flatulent gasses

You march from here to nowhere

Winding down that helical stair

Down and down into your

Dna hardware and a few viruses

Placed in the right balmy air

You marchon  cyborgs gladly to hell

Your are virtually entertained

Death is no fantasy we know so well

After Sunwing Mexican orgies

Hiding  behind an electric shroud

No signal! dead zone! Upload! Download!

Thirst for water, then rains from the cloud

Only bloods rains onto the proud

Only shards of satellites fall from black

Piercing your heart sending you back

Beyond the cloud, the sky you walk, my cyborg love

Just over the horizon, you hover my dove

In the waves and cycle that God wrote

When he commanded the breakers

To lift up just one boat

When He planned the new Zion

To be replaced and washed away

And beast and dragon go drano

Multi headed high on an  ultraviolet ray

My cyborg is all machine

Strong and plastic

Synthetic and pathetic

Here Stands the cyborg

Satans candy melting away

At the dawn of the real MAN.

Melt my cyborg and burn bad flesh

A stench for some but perfume for the rest

LA CHASSE COMMENCE, PREMIÈRES PERSÉCUTIONS

Actes 4:1

Comme ils parlaient au peuple, les sacrificateurs, le commandant du temple et les sadducéens les abordèrent,

Les dirigeants étaient troublés, offensés et bouleversés. Qui où ? Le capitaine du temple et les sadducéens. Nous ne voyons pas les Pharisiens, mais l’autre secte des Sadducéens.

Qui était le “capitaine du temple” ?

“Les informations dans l’AT concernant un capitaine du temple sont limitées et reposent en partie sur des déductions. Dans Jérémie 20:1, le prêtre, Pashhur, est désigné comme le “chef de la maison du Seigneur”, ou פָקִ֥יד נָגִ֖יד בְּבֵ֣ית יְהוָ֑ה. Le texte indique que Pashhur avait des pouvoirs de police pour arrêter les prophètes qui dérapaient et les punir. Il en va de même pour le prêtre Sophonie, qui s’occupait de “tout fou qui prophétise, pour le mettre au pilori et au collet” (Jr 29, 26).”

Qui étaient les Sadducs ? “La composition aristocratique des sadducéens, ainsi que leur pouvoir au sein du Sanhédrin et leur contrôle de la haute prêtrise, rendaient inévitable que leurs intérêts dominants soient de nature politique. Leur richesse et leur position, d’une part, et le fait que leur pouvoir leur a été délégué par l’occupation romaine, d’autre part, se combinent pour expliquer le trait le plus remarquable des Sadducéens, leur conservatisme rigide. Ce conservatisme, bien sûr, était inévitablement tempéré par les diktats des Romains. Puisque leurs engagements politiques étaient conditionnés par leurs intérêts directs dans la préservation du statu quo, il s’ensuit qu’ils poursuivaient des politiques conçues pour apaiser les autorités dirigeantes de Rome”.

Parce qu’ils s’intéressaient davantage au statu quo et à la satisfaction des Romains, ils étaient plus impliqués dans l’arène politique que les Pharisiens, qui étaient plus des radicaux religieux, mais pour le mauvais dieu.

Actes 4:2

étant affligés de ce qu’ils enseignaient le peuple, et prêchaient par Jésus la résurrection des morts.

Remarquez que le sujet le plus important était la résurrection des morts. Si le peuple croyait à ce message, à savoir qu’un homme a vaincu la mort pour toujours et que tous ceux qui le suivent vaincront aussi la mort, c’était trop dangereux.

Les dirigeants, à savoir les Saducéens et les Pharisiens, perdraient leur contrôle terrestre sur le peuple. Le peuple serait libéré de tous les sacrifices, de toutes les règles et même le temple lui-même était perdu pour le corps éternel du Christ. C’est le temple que Jésus a promis de construire en trois jours. Les gens seraient libérés de la peur de la mort puisqu’ils seraient ressuscités. Ainsi, même la peur de la mort aux mains des Romains a perdu son pouvoir. C’est pourquoi ils avaient besoin d’étouffer cette bonne nouvelle que la mort elle-même a été vaincue lorsque Jésus a quitté la tombe ! Mais surtout, Satan était très contrarié à l’idée que les gens puissent être libérés de la mort et croire à l’Évangile pour avoir la vie éternelle.

Le reste de ce chapitre déroule leur récit comme suit

I. Pierre et Jean sont emmenés, sur mandat des prêtres, et mis en prison (v. 1-4).

II. Ils sont interrogés par un comité du grand sanhédrin (v. 5-7).

III. Ils confessent courageusement ce qu’ils ont fait, et prêchent le Christ à leurs persécuteurs (v. 8-12).

IV. Leurs persécuteurs, ne pouvant leur répondre, gardent le silence, puis les menacent s’ils continuent à prêcher l’Évangile, et les congédient ainsi (v. 13-22).

V. Puis ils se réunirent pour demander à Dieu, par la prière, la continuation des opérations du Saint-Esprit qu’ils avaient déjà expérimentées (v. 23-30).

VI. Dieu les reconnaît, tant extérieurement qu’intérieurement, par des signes manifestes de sa présence avec eux (v. 31-33).

VII. Les croyants, dont les cœurs étaient unis par un amour saint, ont élargi leur amour pour les pauvres, et l’église a prospéré plus que jamais, à la gloire du Christ (v. 33-37).

Regardez les dégâts qu’ils ont causés à l’Empire ennemi. Ils ont volé cinq mille âmes supplémentaires pour les placer dans le Royaume du Fils de Dieu !

Actes 4:4

Cependant, beaucoup de ceux qui entendirent la parole crurent ; et le nombre de ces hommes était d’environ cinq mille.

Actes 4:6

Annas, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la famille du souverain sacrificateur, s’assemblèrent à Jérusalem.

Annas a été appelé le grand prêtre par Dieu parce qu’il a agi comme le grand prêtre même après que le gouvernement romain l’ait remplacé et Caïphe était le “grand prêtre” actuel en titre.

Vous voyez, il y a beaucoup de “Jean” dans la Bible et cet homme n’est mentionné qu’ici. Alexandre était un parent du grand prêtre. La famille du grand prêtre était impliquée et le pouvoir est souvent déterminé par les relations et non par la valeur.

Actes 4:7

Et les ayant placés au milieu, ils demandèrent : Par quelle puissance, ou par quel nom, avez-vous fait cela ?

Pierre et Jean ont été gardés toute la nuit dans une cellule, puis amenés au tribunal, qui était le Sanhédrin à l’époque. Jésus leur avait préparé ce qu’ils devaient faire et ils s’en sont souvenus.

Remarquez qu’il s’agit ici d’un exemple de la manière dont les gens de Judée et de l’époque ont pris le sens du “nom”. Il est synonyme de pouvoir ou d’autorité. Lorsque nous utilisons le nom de Jésus, nous n’utilisons pas seulement un mot magique pour obtenir ce que nous voulons. Nous demandons dans l’autorité de tout ce que Jésus a accompli à travers la croix, la résurrection et l’ascension, ce que notre grand prêtre fait aujourd’hui. Le nom de Jésus a beaucoup à offrir !

Ils l’ont demandé et le Saint-Esprit leur a donné la réponse.

Jésus avait averti ses disciples des tempêtes à venir. Il s’adressait à leur génération. Ils devaient répandre la parole dans le monde entier, pas seulement en Judée et en Israël !

Mar 13:10

Et l’évangile doit d’abord être publié parmi toutes les nations.

Bien sûr, le diable ne voulait pas leur donner la permission et les dirigeants des nations étaient dans sa poche jusqu’à ce qu’ils entendent et croient en l’Évangile du Royaume des Cieux. Jusque-là, ils étaient toujours les serviteurs de Satan et lui obéissaient.

Mar 13:9

Mais prenez garde à vous-mêmes, car on vous livrera aux conseils, on vous battra dans les synagogues, et on vous amènera devant les chefs et les rois, à cause de moi, pour servir de témoignage contre eux.

Mar 13:12

Or, le frère trahira le frère jusqu’à la mort, et le père le fils ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mettre à mort.

Mar 13:11

Mais quand on vous conduira et qu’on vous livrera, ne pensez pas d’avance à ce que vous direz, et ne préméditez pas ; mais ce qui vous sera donné à l’heure même, c’est ce que vous direz ; car ce n’est pas vous qui parlez, mais le Saint-Esprit.

Lorsque Pierre a parlé et répondu à ces méchants hommes perdus, il a parlé en prophète.  Le Saint-Esprit lui a donné les mots justes à dire ici dans Actes 4 comme Jésus l’avait dit à Pierre.

Il n’a suivi aucun autre script que celui de Dieu. Il n’a pas eu à faire de recherche marketing ou d’optimisation de moteur de recherche, Pierre s’est simplement écarté du chemin et a laissé l’Esprit se déchaîner !

Actes 4:8

Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël,

Acte 4:9

Si nous sommes aujourd’hui interrogés sur la bonne action faite à l’impuissant, par quel moyen il est guéri…

Dieu parlait maintenant avec amour à ces hommes perdus. Ils ont demandé par quelle autorité ils ont fait ce miracle ? Eh bien, ils ont eu la réponse.

Ils ne leur ont pas manqué de respect et je suis sûr qu’ils avaient des raisons de les craindre. Mais ils leur ont tout de même dit les paroles de vie.

1Pe 3:15

Mais sanctifiez le Seigneur Dieu dans vos cœurs, et soyez toujours prêts à répondre à tout homme qui vous demande raison de l’espérance qui est en vous, avec douceur et crainte :

Lorsque nous permettons à l’esprit saint de parler à travers nous, nous pouvons donner la bonne réponse pour notre espoir et c’est ce que Pierre a fait ici. Les gens avaient besoin d’une réponse et Pierre leur a donné la raison : “Jésus est le Ressuscité”.

Act 4:10

Sachez, vous tous et tout le peuple d’Israël, que c’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié et que Dieu a ressuscité des morts, que cet homme se tient ici devant vous tout entier.

Vous l’avez peut-être tué. Pierre les a condamnés, eux, les prêtres et la fausse religion, pour avoir tué leur Seigneur. Mais ils n’ont pas pu l’empêcher d’être ressuscité des morts et ils n’ont pas pu empêcher Dieu de guérir ce boiteux.

Psaume 118:22

La pierre que les bâtisseurs ont refusée est devenue la pierre de tête de l’angle.

Les bâtisseurs connaissaient les paroles des prophètes comme David mais ils ne voulaient pas les croire. Ils voulaient chanter “J’ai fait mon chemin”.

Act 4:12

Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Quelle est cette réponse ?

Act 4:13

Voyant l’audace de Pierre et de Jean, et sachant que c’étaient des hommes ignorants et sans instruction, ils s’étonnèrent et reconnurent qu’ils avaient été avec Jésus.

Actes 4:14

Et voyant l’homme guéri se tenir avec eux, ils ne purent rien dire contre lui.

Actes 4:15

Mais, après leur avoir ordonné de se retirer du sanhédrin, ils se concertèrent entre eux,

Ils auraient pu croire comme des milliers d’autres Juifs l’ont déjà fait, mais non, ils refusent la vie éternelle pour leurs positions de pouvoir terrestre. Ils refusent l’héritage que Dieu voulait leur donner comme l’a fait Ésaü pour un simple bol de soupe chaude ! Peut-être que beaucoup d’entre eux avaient le sang d’Ésaü, du moins Hérode l’était-il génétiquement. Annas et son fils ont vendu leurs âmes pour faire des affaires avec leurs oppresseurs à Rome.

Jésus avait prévu et averti Pierre que ce jour viendrait et il est arrivé.  Il a dit à ses disciples qu’ils les livreraient aux “conseils” et le même mot exact est utilisé. Synhedron.

“Le Sanhédrin, le grand conseil de Jérusalem, composé de soixante et onze membres, à savoir les scribes, les anciens, les membres éminents des familles de grands prêtres et le grand prêtre, président de l’assemblée.”

Ainsi, ces gens ont continué à mettre leurs doigts dans leurs oreilles spirituelles et à chanter la la la. Certaines personnes ne croient pas parce qu’elles sont simplement ignorantes et ont besoin de plus d’informations.  Mais d’autres choisissent de nier la vérité parce qu’ils pensent déjà avoir ce dont ils ont besoin et qu’ils meurent encore pour toujours. D’autres se penchent et quittent l’ignorance pour renaître à la vie éternelle.

Alors ces fous se sont réunis pour faire un plan que Dieu avait déjà prévu. Il les a menacés. Et il n’y a pas de crainte dans l’amour, donc cette motivation n’arrêtera pas l’amour. L’amour parfait chasse la peur. Pierre a continué à permettre au Saint-Esprit ou à l’esprit du Christ de parler avec audace.

Dieu nous dit de ne pas causer le chaos et de travailler avec les gouvernements des hommes. Mais lorsque les hommes nous disent de désobéir à Dieu, nous devons désobéir aux hommes et non à DIEU !

Actes 4:19

Pierre et Jean, prenant la parole, leur dirent : S’il est juste aux yeux de Dieu de vous écouter plutôt que d’écouter Dieu, jugez-en par vous-même.

C’est une bonne question à poser aux religieux qui disent représenter Dieu dans le temple.

Dans le chapitre suivant, les Sadducéens, qui devaient penser à leur richesse, ne se souciaient pas des paroles de Dieu.  “La la la la !” mais ils ont essayé d’arrêter Pierre et l’envoyé de nouveau. Mais pas du tout.

Même après qu’ils aient été jetés en prison à nouveau dans Actes 5 un ange du Seigneur les a libérés !

“Actes 5:20

Va, tiens-toi debout et dis au peuple, dans le temple, toutes les paroles de cette vie.

Même si le gouvernement leur a dit : “Ne vous avons-nous pas ordonné de ne pas enseigner en ce nom ?”

Ils ont désobéi à leur gouvernement et ont de nouveau obéi à Dieu !

Actes 5:29

Pierre et les autres apôtres répondirent : Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Ainsi, les dirigeants et les chefs religieux de Judée ont eu beau essayer, ils n’ont pas pu empêcher les paroles de cette VIE de se répandre dans le monde entier ? Et c’est ce qui s’est passé parce que ces adeptes ont refusé d’obéir aux institutions créées par les hommes plutôt qu’au Saint-Esprit.

Il se peut que nous soyons appelés à désobéir à des règles gouvernementales si elles sont contraires aux paroles de vie, à l’amour et à Dieu. Nous devons suivre la sagesse du Saint-Esprit dans notre propre conscience individuelle et personne d’autre.

Mais comme les premiers chrétiens, nous ne pouvons pas prendre l’épée. Jésus a dit que la violence n’est pas la réponse. Les révolutions ne font qu’engendrer de plus grandes révolutions. Mais, comme Jésus, nous pouvons nous sacrifier et payer les conséquences sans crainte, sachant que Dieu nous tient toujours dans sa main.  Le diable peut envoyer ses sbires pour nous attraper.  Mais il y a des anges qui nous servent, ouvrent les portes des prisons et nous envoient dans tous les endroits où nous devons aller.  Ils peuvent nous poursuivre à toute vitesse dans leur persécution.  Notre persécution consiste à poursuivre ces fous du mal avec l’arme de l’amour et de la bonté. Nous ne serons jamais touchés comme Jésus ne l’a jamais été jusqu’à ce que son heure soit venue.  Et lorsque notre heure sera venue de mourir, et ce sera le cas pour tous les hommes, ce sera le bon moment pour rentrer à la maison.

Soyez sages comme des serpents mais inoffensifs comme des colombes ! C’est ainsi que Jésus a envoyé ses disciples dans le monde et continue à parler d’AMOUR

Vous pouvez nous chasser mais vous ne pouvez pas nous avoir tant que Dieu ne dit pas que c’est fini !

THE CHASE BEGINS, FIRST PERSECUTIONS

Act 4:1

And as they spake unto the people, the priests, and the captain of the temple, and the Sadducees, came upon them,

The leaders were troubled, offended and upset. Who where? The captain of the temple and the Sadducees. We see not the Pharisees but the other sect of the Saducees

Who was the “captiain of the temple”?

“Information in the OT about a captain of the temple is limited and is partly based on deduction. In Jeremiah 20:1 the priest, Pashhur, is referred to as the “chief officer in the house of the Lord,” or פָקִ֥יד נָגִ֖יד בְּבֵ֣ית יְהוָ֑ה. The text indicates that Pashhur had police powers to arrest prophets who got out of hand and to punish them. The same is true of Zephaniah the priest, who was concerned with “every madman who prophesies, to put him in the stocks and collar” (Jer 29:26).”

Who were the Sadduces? “The aristocratic makeup of the Sadducees, together with their power in the Sanhedrin and their control of the high-priesthood, made it inevitable that their dominating interests should be political in nature. Their wealth and position on the one hand and on the other hand the fact that their power was delegated to them by the Rom. occupation, combine to account for the most outstanding trait of the Sadducees, their rigid conservatism. This conservatism, of course, was inevitably tempered by the dictates of the Romans. Since their political involvements were conditioned by their vested interests in the preservation of the status quo, it follows that they pursued policies designed to appease the governing authorities of Rome”

Because the were interested more in the status quo and keeping the Romans satisfied they were more vested in the political arena than the Pharisees who were more religious radicals, but for the wrong god.

Act 4:2

Being grieved that they taught the people, and preached through Jesus the resurrection from the dead.

Notice that the most important subject was the resurrection from the dead. If they people believed this message, that one man over came death for ever and so all who followed him would also over come death, it was too dangerous

The rulers, being the Saduccees and Pharisees,  would lose their earthly control over the people. The people would be set free from all the sacrifices, all the rules and even the temple itself was lost to the Eternal Body of Christ. That is the temple Jesus promised to build in three days. The would be free from the fear of death since they would be resurrected. So, even the fear of death at the hands of the Romans lost its power. That is why they needed to squelch this good news that death itself was defeated when Jesus left that grave! But most of all Satan was very upset that people might be released from death and believe the Gospel to have eternal life.

The rest of this chapter unfolds their account like this

I. Peter and John are taken up, upon a warrant from the priests, and committed to jail (v. 1-4).

II. They are examined by a committee of the great sanhedrim (v. 5-7).

III. They bravely confess what they have done, and preach Christ to their persecutors (v. 8-12).

IV. Their persecutors, being unable to answer them, kept  silence, then threatening them if they go on to preach the gospel, and so dismiss them (v. 13-22).

V. Then the joined together to seek  God by prayer, for the further operations of the holy spirit which they had already experienced (v. 23-30).

VI. God owns them, both outwardly and inwardly, by manifest tokens of his presence with them (v. 31-33).

VII. The believers had their hearts knit together in holy love, and enlarged their love to the poor, and the church flourished more than ever, to the glory of Christ (v. 33-37).

Look at the damage the did to the enemies Empire. The stole away another five thousand souls to be placed into the Kingdom of God’s Son!

Act 4:4

Howbeit many of them which heard the word believed; and the number of the men was about five thousand

Act 4:6

And Annas the high priest, and Caiaphas, and John, and Alexander, and as many as were of the kindred of the high priest, were gathered together at Jerusalem

Annas was called the high priest by God because he acted as the Hight priest even after the Roman government replaced him and Caiaphas was the present “high priest” in title.

You see there are many “Johns” in the Bible and this was a man only mentioned here. Alexander was a relative of the high priest. The family of the high priest were involved and rulership is often determined by connections not worth.

Act 4:7

And when they had set them in the midst, they asked, By what power, or by what name, have ye done this?

Peter and John were kept all night in a cell and then brought to the court which was the Sanhedrin at their time. Jesus had prepared them what to do and they remembered.

Notice that here is an example how the people of Judea and the times took the meaning of “the name” It is synonymous with power or authority. When we use the name of Jesus we our not just using a magic word to get what we want. We are asking in the authority of all Jesus accomplished through the cross to the resurrection and through the ascension what our High priest is doing today. There is a lot to the name of Jesus!

They asked for it so the Holy spirit gave them the answer.

Jesus had warned his followers of the storms to come. It was directed at their generation. They had to spread the word around the entire world not just in Judea and Israel!

Mar 13:10

And the gospel must first be published among all nations.

Off course the devil would not give them permission and the leaders of the nations where in his pocket until they heard and believed the Gospel of the Kingdom of Heaven. Until then they were still the servants of Satan and did his bidding.

Mar 13:9

But take heed to yourselves: for they shall deliver you up to councils; and in the synagogues ye shall be beaten: and ye shall be brought before rulers and kings for my sake, for a testimony against them.

Mar 13:12

Now the brother shall betray the brother to death, and the father the son; and children shall rise up against their parents, and shall cause them to be put to death.

Mar 13:11

But when they shall lead you, and deliver you up, take no thought beforehand what ye shall speak, neither do ye premeditate: but whatsoever shall be given you in that hour, that speak ye: for it is not ye that speak, but the Holy Ghost.

When Peter spoke and answered these evil lost men he spoke prophecy.  The holy spirit gave him the right words to say here in Acts 4 as Jesus had told Peter.

He followed no script other than God’s. He did not have to do marketing research or search engine optimizatio, Peter just got out of the way and let the Spirit rip!

Act 4:8

Then Peter, filled with the Holy Ghost, said unto them, Ye rulers of the people, and elders of Israel,

Act 4:9

If we this day be examined of the good deed done to the impotent man, by what means he is made whole

God now was speaking in love to these lost men. The asked by what authority they did this miracle? Well they got the answer.

The did not disrespect them and I’m sure they had reason to fear them. But the spoke the words of life to them anyways.

1Pe 3:15

But sanctify the Lord God in your hearts: and be ready always to give an answer to every man that asketh you a reason of the hope that is in you with meekness and fear:

When we allow the holy spirit to speak through us, we can give the right answer for our hope and that is what Peter did here. The needed and answer and Peter gave them the reason “Jesus is the Ressurection!”

Act 4:10

Be it known unto you all, and to all the people of Israel, that by the name of Jesus Christ of Nazareth, whom ye crucified, whom God raised from the dead, even by him doth this man stand here before you whole.

You may have killed Him. Peter convicted them, they priests and false religion, of killing their Lord. But they could not stop him from being raised from death and they could not stop God from healing this lame man.

Psa 118:22

The stone which the builders refused is become the head stone of the corner.

The builders knew the words of the prophets like David but they did not want to believe them. They wanted to sing  “I did my way”

Act 4:12

Neither is there salvation in any other: for there is none other name under heaven given among men, whereby we must be saved.

How is that for an answer?

Act 4:13

Now when they saw the boldness of Peter and John, and perceived that they were unlearned and ignorant men, they marvelled; and they took knowledge of them, that they had been with Jesus.

Act 4:14

And beholding the man which was healed standing with them, they could say nothing against it.

Act 4:15

But when they had commanded them to go aside out of the council, they conferred among themselves,

They could have believed like thousands of other Jews did already., But no they refuse eternal life for their positions of earthly power. The refuse the inheritance God wanted to give them as Esau did for just a bowl of hot soup! Perhaps many of them had the blood of Esau at least Herod was genetically. Annas and his son sold their souls for business with their oppressors in Rome.

Jesus had foreseen and warned Peter that this day would come and it did.  He told his followers that they would deliver them to the “councils” and the same exact word is used. Synhedron.

“he Sanhedrin, the great council at Jerusalem, consisting of the seventy one members, viz. scribes, elders, prominent members of the high priestly families and the high priest, the president of the assembly.”

So these people continued to put their fingers into their spiritual ears and sing la la la. Some people do not believe because they are just ignorant and need more information.  But others chose to deny the truth because they already think they have what the need and then still die for ever. Others leaned and leave ignorance to be born again into eternal life.

So these fools got together to make a plan that God had already planned for. The threatened them. And there is no fear in love, therefore this motivation will not stop love. Perfect love casts out fear. Peter continued to allow the Holy spirit or the spirit of Christ to speak boldly.

God tells us not to cause chaos and work with the governments of men. But when men tell us to disobey God we must disobey men not GOD!

Act 4:19

But Peter and John answered and said unto them, Whether it be right in the sight of God to hearken unto you more than unto God, judge ye

That is a good question to ask the religious who say they represent God in the temple.

In the next chapter the Sadducees who had their wealth to think about did not care to here Gods words.  “La la la la!” but they tried to stop Peter and the sent one again. No way.

Even after they were thrown in prison again in Acts 5 an angel of the Lord released them!

“Act 5:20

Go, stand and speak in the temple to the people all the words of this life.

Even though the government said “Did not we straitly command you that ye should not teach in this name?”

The disobeyed their government and obeyed God again!

Act 5:29

Then Peter and the other apostles answered and said, We ought to obey God rather than men.

And so try as they may the rulers and religious leaders of Judea could not stop the words of this LIFE to spread around the entire world? And so it did because these followers refused to obey man made institutions over the Holy Spirit.

There may be time we will be called to disobey government rules If they are against the words of life, against love and against God. We must follow the wisdom of the holy spirit in our own individual conscience and no one else.

But as the early Christians, we cannot pick up a sword. Jesus taugh that violence is not the answer. Revolutions only revolve into bigger revolutions. But we like Jesus can sacrifice and pay the consequences without fear knowing that God always has us in His hand.  They devil can send his minions to get us.  But there are angels that minister to us and open prison doors and send us to all the places we must go.  They can chase us full speed in their persecution.  Our persecution is to chase after those evil fools with the weapon of love and kindness. We will never be touched as Jesus never was until it was His time to go.  And when our time comes to die, and it will for ever man., it will be the right time to go home.

Be wise as serpents  but harmless as dove

you can chase us but you cannot have us until God says we are done!

Be wise as serpents  but harmless as dove! That was how Jesus sent His follows out to the world and keep speaking LOVE

you can chase us but you cannot have us until God says we are done!

LA CHASSE COMMENCE, PREMIÈRES PERSÉCUTIONS

Actes 4:1

Comme ils parlaient au peuple, les sacrificateurs, le commandant du temple et les sadducéens les abordèrent,

Les dirigeants étaient troublés, offensés et bouleversés. Qui où ? Le capitaine du temple et les sadducéens. Nous ne voyons pas les Pharisiens, mais l’autre secte des Sadducéens.

Qui était le “capitaine du temple” ?

“Les informations dans l’AT concernant un capitaine du temple sont limitées et reposent en partie sur des déductions. Dans Jérémie 20:1, le prêtre, Pashhur, est désigné comme le “chef de la maison du Seigneur”, ou פָקִ֥יד נָגִ֖יד בְּבֵ֣ית יְהוָ֑ה. Le texte indique que Pashhur avait des pouvoirs de police pour arrêter les prophètes qui dérapaient et les punir. Il en va de même pour le prêtre Sophonie, qui s’occupait de “tout fou qui prophétise, pour le mettre au pilori et au collet” (Jr 29, 26).”

Qui étaient les Sadducs ? “La composition aristocratique des sadducéens, ainsi que leur pouvoir au sein du Sanhédrin et leur contrôle de la haute prêtrise, rendaient inévitable que leurs intérêts dominants soient de nature politique. Leur richesse et leur position, d’une part, et le fait que leur pouvoir leur a été délégué par l’occupation romaine, d’autre part, se combinent pour expliquer le trait le plus remarquable des Sadducéens, leur conservatisme rigide. Ce conservatisme, bien sûr, était inévitablement tempéré par les diktats des Romains. Puisque leurs engagements politiques étaient conditionnés par leurs intérêts directs dans la préservation du statu quo, il s’ensuit qu’ils poursuivaient des politiques conçues pour apaiser les autorités dirigeantes de Rome”.

Parce qu’ils s’intéressaient davantage au statu quo et à la satisfaction des Romains, ils étaient plus impliqués dans l’arène politique que les Pharisiens, qui étaient plus des radicaux religieux, mais pour le mauvais dieu.

Actes 4:2

étant affligés de ce qu’ils enseignaient le peuple, et prêchaient par Jésus la résurrection des morts.

Remarquez que le sujet le plus important était la résurrection des morts. Si le peuple croyait à ce message, à savoir qu’un homme a vaincu la mort pour toujours et que tous ceux qui le suivent vaincront aussi la mort, c’était trop dangereux.

Les dirigeants, à savoir les Saducéens et les Pharisiens, perdraient leur contrôle terrestre sur le peuple. Le peuple serait libéré de tous les sacrifices, de toutes les règles et même le temple lui-même était perdu pour le corps éternel du Christ. C’est le temple que Jésus a promis de construire en trois jours. Les gens seraient libérés de la peur de la mort puisqu’ils seraient ressuscités. Ainsi, même la peur de la mort aux mains des Romains a perdu son pouvoir. C’est pourquoi ils avaient besoin d’étouffer cette bonne nouvelle que la mort elle-même a été vaincue lorsque Jésus a quitté la tombe ! Mais surtout, Satan était très contrarié à l’idée que les gens puissent être libérés de la mort et croire à l’Évangile pour avoir la vie éternelle.

Le reste de ce chapitre déroule leur récit comme suit

I. Pierre et Jean sont emmenés, sur mandat des prêtres, et mis en prison (v. 1-4).

II. Ils sont interrogés par un comité du grand sanhédrin (v. 5-7).

III. Ils confessent courageusement ce qu’ils ont fait, et prêchent le Christ à leurs persécuteurs (v. 8-12).

IV. Leurs persécuteurs, ne pouvant leur répondre, gardent le silence, puis les menacent s’ils continuent à prêcher l’Évangile, et les congédient ainsi (v. 13-22).

V. Puis ils se réunirent pour demander à Dieu, par la prière, la continuation des opérations du Saint-Esprit qu’ils avaient déjà expérimentées (v. 23-30).

VI. Dieu les reconnaît, tant extérieurement qu’intérieurement, par des signes manifestes de sa présence avec eux (v. 31-33).

VII. Les croyants, dont les cœurs étaient unis par un amour saint, ont élargi leur amour pour les pauvres, et l’église a prospéré plus que jamais, à la gloire du Christ (v. 33-37).

Regardez les dégâts qu’ils ont causés à l’Empire ennemi. Ils ont volé cinq mille âmes supplémentaires pour les placer dans le Royaume du Fils de Dieu !

Actes 4:4

Cependant, beaucoup de ceux qui entendirent la parole crurent ; et le nombre de ces hommes était d’environ cinq mille.

Actes 4:6

Annas, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la famille du souverain sacrificateur, s’assemblèrent à Jérusalem.

Annas a été appelé le grand prêtre par Dieu parce qu’il a agi comme le grand prêtre même après que le gouvernement romain l’ait remplacé et Caïphe était le “grand prêtre” actuel en titre.

Vous voyez, il y a beaucoup de “Jean” dans la Bible et cet homme n’est mentionné qu’ici. Alexandre était un parent du grand prêtre. La famille du grand prêtre était impliquée et le pouvoir est souvent déterminé par les relations et non par la valeur.

Actes 4:7

Et les ayant placés au milieu, ils demandèrent : Par quelle puissance, ou par quel nom, avez-vous fait cela ?

Pierre et Jean ont été gardés toute la nuit dans une cellule, puis amenés au tribunal, qui était le Sanhédrin à l’époque. Jésus leur avait préparé ce qu’ils devaient faire et ils s’en sont souvenus.

Remarquez qu’il s’agit ici d’un exemple de la manière dont les gens de Judée et de l’époque ont pris le sens du “nom”. Il est synonyme de pouvoir ou d’autorité. Lorsque nous utilisons le nom de Jésus, nous n’utilisons pas seulement un mot magique pour obtenir ce que nous voulons. Nous demandons dans l’autorité de tout ce que Jésus a accompli à travers la croix, la résurrection et l’ascension, ce que notre grand prêtre fait aujourd’hui. Le nom de Jésus a beaucoup à offrir !

Ils l’ont demandé et le Saint-Esprit leur a donné la réponse.

Jésus avait averti ses disciples des tempêtes à venir. Il s’adressait à leur génération. Ils devaient répandre la parole dans le monde entier, pas seulement en Judée et en Israël !

Mar 13:10

Et l’évangile doit d’abord être publié parmi toutes les nations.

Bien sûr, le diable ne voulait pas leur donner la permission et les dirigeants des nations étaient dans sa poche jusqu’à ce qu’ils entendent et croient en l’Évangile du Royaume des Cieux. Jusque-là, ils étaient toujours les serviteurs de Satan et lui obéissaient.

Mar 13:9

Mais prenez garde à vous-mêmes, car on vous livrera aux conseils, on vous battra dans les synagogues, et on vous amènera devant les chefs et les rois, à cause de moi, pour servir de témoignage contre eux.

Mar 13:12

Or, le frère trahira le frère jusqu’à la mort, et le père le fils ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mettre à mort.

Mar 13:11

Mais quand on vous conduira et qu’on vous livrera, ne pensez pas d’avance à ce que vous direz, et ne préméditez pas ; mais ce qui vous sera donné à l’heure même, c’est ce que vous direz ; car ce n’est pas vous qui parlez, mais le Saint-Esprit.

Lorsque Pierre a parlé et répondu à ces méchants hommes perdus, il a parlé en prophète.  Le Saint-Esprit lui a donné les mots justes à dire ici dans Actes 4 comme Jésus l’avait dit à Pierre.

Il n’a suivi aucun autre script que celui de Dieu. Il n’a pas eu à faire de recherche marketing ou d’optimisation de moteur de recherche, Pierre s’est simplement écarté du chemin et a laissé l’Esprit se déchaîner !

Actes 4:8

Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël,

Acte 4:9

Si nous sommes aujourd’hui interrogés sur la bonne action faite à l’impuissant, par quel moyen il est guéri…

Dieu parlait maintenant avec amour à ces hommes perdus. Ils ont demandé par quelle autorité ils ont fait ce miracle ? Eh bien, ils ont eu la réponse.

Ils ne leur ont pas manqué de respect et je suis sûr qu’ils avaient des raisons de les craindre. Mais ils leur ont tout de même dit les paroles de vie.

1Pe 3:15

Mais sanctifiez le Seigneur Dieu dans vos cœurs, et soyez toujours prêts à répondre à tout homme qui vous demande raison de l’espérance qui est en vous, avec douceur et crainte :

Lorsque nous permettons à l’esprit saint de parler à travers nous, nous pouvons donner la bonne réponse pour notre espoir et c’est ce que Pierre a fait ici. Les gens avaient besoin d’une réponse et Pierre leur a donné la raison : “Jésus est le Ressuscité”.

Act 4:10

Sachez, vous tous et tout le peuple d’Israël, que c’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié et que Dieu a ressuscité des morts, que cet homme se tient ici devant vous tout entier.

Vous l’avez peut-être tué. Pierre les a condamnés, eux, les prêtres et la fausse religion, pour avoir tué leur Seigneur. Mais ils n’ont pas pu l’empêcher d’être ressuscité des morts et ils n’ont pas pu empêcher Dieu de guérir ce boiteux.

Psaume 118:22

La pierre que les bâtisseurs ont refusée est devenue la pierre de tête de l’angle.

Les bâtisseurs connaissaient les paroles des prophètes comme David mais ils ne voulaient pas les croire. Ils voulaient chanter “J’ai fait mon chemin”.

Act 4:12

Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Quelle est cette réponse ?

Act 4:13

Voyant l’audace de Pierre et de Jean, et sachant que c’étaient des hommes ignorants et sans instruction, ils s’étonnèrent et reconnurent qu’ils avaient été avec Jésus.

Actes 4:14

Et voyant l’homme guéri se tenir avec eux, ils ne purent rien dire contre lui.

Actes 4:15

Mais, après leur avoir ordonné de se retirer du sanhédrin, ils se concertèrent entre eux,

Ils auraient pu croire comme des milliers d’autres Juifs l’ont déjà fait, mais non, ils refusent la vie éternelle pour leurs positions de pouvoir terrestre. Ils refusent l’héritage que Dieu voulait leur donner comme l’a fait Ésaü pour un simple bol de soupe chaude ! Peut-être que beaucoup d’entre eux avaient le sang d’Ésaü, du moins Hérode l’était-il génétiquement. Annas et son fils ont vendu leurs âmes pour faire des affaires avec leurs oppresseurs à Rome.

Jésus avait prévu et averti Pierre que ce jour viendrait et il est arrivé.  Il a dit à ses disciples qu’ils les livreraient aux “conseils” et le même mot exact est utilisé. Synhedron.

“Le Sanhédrin, le grand conseil de Jérusalem, composé de soixante et onze membres, à savoir les scribes, les anciens, les membres éminents des familles de grands prêtres et le grand prêtre, président de l’assemblée.”

Ainsi, ces gens ont continué à mettre leurs doigts dans leurs oreilles spirituelles et à chanter la la la. Certaines personnes ne croient pas parce qu’elles sont simplement ignorantes et ont besoin de plus d’informations.  Mais d’autres choisissent de nier la vérité parce qu’ils pensent déjà avoir ce dont ils ont besoin et qu’ils meurent encore pour toujours. D’autres se penchent et quittent l’ignorance pour renaître à la vie éternelle.

Alors ces fous se sont réunis pour faire un plan que Dieu avait déjà prévu. Il les a menacés. Et il n’y a pas de crainte dans l’amour, donc cette motivation n’arrêtera pas l’amour. L’amour parfait chasse la peur. Pierre a continué à permettre au Saint-Esprit ou à l’esprit du Christ de parler avec audace.

Dieu nous dit de ne pas causer le chaos et de travailler avec les gouvernements des hommes. Mais lorsque les hommes nous disent de désobéir à Dieu, nous devons désobéir aux hommes et non à DIEU !

Actes 4:19

Pierre et Jean, prenant la parole, leur dirent : S’il est juste aux yeux de Dieu de vous écouter plutôt que d’écouter Dieu, jugez-en par vous-même.

C’est une bonne question à poser aux religieux qui disent représenter Dieu dans le temple.

Dans le chapitre suivant, les Sadducéens, qui devaient penser à leur richesse, ne se souciaient pas des paroles de Dieu.  “La la la la !” mais ils ont essayé d’arrêter Pierre et l’envoyé de nouveau. Mais pas du tout.

Même après qu’ils aient été jetés en prison à nouveau dans Actes 5 un ange du Seigneur les a libérés !

“Actes 5:20

Va, tiens-toi debout et dis au peuple, dans le temple, toutes les paroles de cette vie.

Même si le gouvernement leur a dit : “Ne vous avons-nous pas ordonné de ne pas enseigner en ce nom ?”

Ils ont désobéi à leur gouvernement et ont de nouveau obéi à Dieu !

Actes 5:29

Pierre et les autres apôtres répondirent : Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Ainsi, les dirigeants et les chefs religieux de Judée ont eu beau essayer, ils n’ont pas pu empêcher les paroles de cette VIE de se répandre dans le monde entier ? Et c’est ce qui s’est passé parce que ces adeptes ont refusé d’obéir aux institutions créées par les hommes plutôt qu’au Saint-Esprit.

Il se peut que nous soyons appelés à désobéir à des règles gouvernementales si elles sont contraires aux paroles de vie, à l’amour et à Dieu. Nous devons suivre la sagesse du Saint-Esprit dans notre propre conscience individuelle et personne d’autre.

Mais comme les premiers chrétiens, nous ne pouvons pas prendre l’épée. Jésus a dit que la violence n’est pas la réponse. Les révolutions ne font qu’engendrer de plus grandes révolutions. Mais, comme Jésus, nous pouvons nous sacrifier et payer les conséquences sans crainte, sachant que Dieu nous tient toujours dans sa main.  Le diable peut envoyer ses sbires pour nous attraper.  Mais il y a des anges qui nous servent, ouvrent les portes des prisons et nous envoient dans tous les endroits où nous devons aller.  Ils peuvent nous poursuivre à toute vitesse dans leur persécution.  Notre persécution consiste à poursuivre ces fous du mal avec l’arme de l’amour et de la bonté. Nous ne serons jamais touchés comme Jésus ne l’a jamais été jusqu’à ce que son heure soit venue.  Et lorsque notre heure sera venue de mourir, et ce sera le cas pour tous les hommes, ce sera le bon moment pour rentrer à la maison.

Soyez sages comme des serpents mais inoffensifs comme des colombes ! C’est ainsi que Jésus a envoyé ses disciples dans le monde et continue à parler d’AMOUR

Vous pouvez nous chasser mais vous ne pouvez pas nous avoir tant que Dieu ne dit pas que c’est fini !

BE MEEK AND GENTLE TO CONQUER

Jan 26

Meekness

Fruit of the spirit is described with nine parts and all work in harmony

χρηστότης Chrestos

Not surprisingly one Greek word covers kindness, gentleness, & meekness. That word is chrestotes, which means moral goodness, integrity, usefulness, benignity, and beneficence, or the sympathetic sweetness of temper

The Greek word for meekness is praos, which pertains to not being overly impressed by a sense of self-importance, and can also mean the state of being gentle, humble, courteous, and considerate.

Praos is also willing to obey and allow the Lord to guide. Without pride getting us mad at God for Him changing our direction. We often think for our harm but it is really for our benefit. We must submit when we are meek.

“praos we understand that we must begin with humility, integrity, and a benevolent temperament. Humility is the opposite of self-importance. Humility is being able to laugh at one’s self and be comfortable with your own imperfection. Humility is gladly being a team player and not needing to always be in the spotlight. Humility means not being rude or arrogant, and having respect for rules and boundaries. Humility means humbly submitting our lives to God because we know we can’t do it right on our own.” From https://themanofesto.com/2011/08/10/the-fruits-of-the-spirit-kindness-gentleness-goodness-meekness/

We are to be meek (yielded, teachable, responsive) first of all in our relationship with God, and secondly meek (humble, gentle, respectful) in our relationships with people. To become this kind of person, God must tame and train us!

https://www.ucg.org/the-good-news/the-fruit-of-the-spirit-meekness-and-gentleness-strength-with-a-tender-touch

Meekness is an important part of true love. “Love is patient, love is kind . . . It is not rude, it is not self-seeking, it is not easily angered” (1 Corinthians 13:4-5, New International Version).

Meekness is related to the word “magnanimous” A word with a closely-related meaning is magnanimous, defined as “generous in forgiving; avoiding resentment or revenge; unselfish.”

However, be aware that gentleness refers mostly to actions, whereas meekness refers to attitude—one’s whole state of mind as well as actions. Meekness produces gentleness

Meekness is not weakness!

Many people confuse “meek” with “weak.” It’s regrettable that they rhyme because godly meekness requires strength! Yet we are to be weak and dependant as children when it comes to our relation to our Heavenly Father. When we trust Him we let go to His ways not our own and then we are strong to those around us. Strong to love and strong to continue bringing peace to all the rage around us. Strength that only comes by submitting to GODS POWER and His protection.

Pro 16:32

Whoever is slow to anger is better than the mighty,

and he who rules his spirit than he who takes a city.

But true strength is shown by a secure individual who stays cool, thinks first and then responds in the way that will best help the other person. “A soft answer turns away wrath, but a harsh word stirs up anger” (Proverbs 15:1).

Consider God! He is all-powerful, but He never misuses His power. He is the perfect Father who never overreacts, is gentle with His often-unruly children and always does what is best for us.

Consider also the example Jesus Christ set while on earth. Although He could call on divine power, He was approachable, sympathetic, kind and loving. He said, “Take My yoke upon you and learn from Me, for I am gentle and lowly [humble] in heart” (Matthew 11:29, emphasis added throughout). He used His power for healing rather than hurting. Remember His words: “Learn from Me.”

My source to change the world is not revenge or guns. It is the power of the Holy Spirit that makes me a witness for Christ!

Fruit of the Holy Spirit

The greatest power on earth is the power of the Holy Spirit. It is this Spirit—God’s Spirit—that enables people to be far more meek and gentle than they could ever be without it, as Paul shows in his letter to the churches of Galatia.

When we received the holy spirit we became children of God, when we walk or flow with the spirit we become more like God. The fruit of the spirit items are all characteristics of Our Father the Creature of the universe.

Then, to continue bearing spiritual fruit, think of yourself as a branch. The key is to stay attached to the trunk of the true vine, Jesus Christ (John 15:1-6).

Yes He is our source of Love Joy Peace Gentleness Meekness and God was His example and Source. We must meditate and commune with the God in Christ in US to have the fruit!

It’s easy to see how the attributes among the fruit of the Spirit overlap and relate to each other. Meekness and gentleness relate very closely to love, longsuffering (being patient and not short-tempered), kindness and self-control.

There are nine things  that are called the fruit of the spirit not the fruits of the spirit.

Meekness is a quality of the Fruit that comes from Christ and it all works as one clump of grapes growing from one single branch not nine.

“Fight the good fight of faith” (1 Timo- thy 6:11-12). This kind of fight is not against people but against evil influences, especially those of Satan and the demons (Ephesians 6:11-12). We are to use spiritual weapons, not physical weapons (2 Corinthians 10:4)

We fight the biggest battles on our knees in spiritual prayer.

Successful spiritual warfare requires great courage and endurance. Paul wrote, “Watch, stand fast in the faith, be brave, be strong” (1 Corinthians 16:13).

But in our relationships with people, we are not to be combative or argumentative—we are to be peacemakers.

To everyone, Peter wrote, “Always be prepared to give an answer to everyone who asks you to give the reason for the hope that you have. But do this with gentleness and respect” (1 Peter 3:15, NIV).

Grow in meekness and gentleness

To keep your attitudes and actions meek and gentle, you will need to swim upstream against the culture’s current of rudeness and roughness. Paul foretold that “in the last days . . . men will be lovers of themselves . . . unloving, unforgiving, slanderers, without self-control, brutal” (2 Timothy 3:1-3). Doesn’t that describe much of the content on television and in movies?

God is calling people out of such darkness to be “the light of the world”—to set the right example for others (Matthew 5:14). That’s a tall order. But God is ever ready to help us. Pray earnestly for His help. And make a habit of reading God’s Word so it can transform your thinking and way of life.

Remember that an important part of being that shining light is having godly meekness and gentleness. And someday the whole world will be a peaceful and happy place. That someday is when Christ returns and the meek inherit the earth!

::::::::::
If you think meek is weak I remind you of a man who was able to confront the King of the most powerful empire of the day Egypt. A man you could do miracles that out did the best scientists or magicians of the day. A man able to part the Red sea and lead Israel out of bondage…Moses

Num 12:3

Now the man Moses was very meek, more than all people who were on the face of the earth.

The word was praus in Greek translation of the LXX and anav in the Masoretic Hebrew.

Similar words  both can be translated as “poor, weak, humble, lowly” and this is a negative characteristic and a personality disorder to be corrected with self assertation and sel-esteem. But no it is the right way to be in relation with God the Almighty and be gentle and have self control with those around.

Psa 25:8

Good and upright is the LORD;

therefore he instructs sinners in the way.

Psa 25:9

He leads the humble in what is right,

and teaches the humble his way.

Psa 147:6

The LORD lifts up the humble;[fn]

he casts the wicked to the ground.

Zec 9:9

Rejoice greatly, O daughter of Zion!

Shout aloud, O daughter of Jerusalem!

Behold, your king is coming to you;

righteous and having salvation is he,

humble and mounted on a donkey,

on a colt, the foal of a donkey.

Jesus was meek or humble and so was Moses. Yet God crushed their enemies by His power unleashed through their humbleness and dependence on God. Not on their own flesh or weapons of flesh.

Moses was more meek than any man and that is why Moses was chosen. He was faithful and dependent on God not his own strength or personality. Aaron and Miriam was not like that and they confronted Moses. When they did Moses was still meek but God took care of them.

Moses was accused by his own family of being proud when he was in reality the most humble of all!

Num 12:2

And they said, “Has the LORD indeed spoken only through Moses? Has he not spoken through us also?” And the LORD heard it

Num 12:6-9 “Then He said, “Hear now My words: If there is a prophet among you, I, the LORD, make Myself known to him in a vision; I speak to him in a dream. Not so with My servant Moses; He is faithful in all My house. I speak with him face to face, Even plainly, and not in dark sayings; And he sees the form of the LORD. Why then were you not afraid To speak against My servant Moses?” So the anger of the LORD was aroused against them, and He departed.”

Num 12:10

When the cloud removed from over the tent, behold, Miriam was leprous,[fn] like snow. And Aaron turned toward Miriam, and behold, she was leprous.

Num 12:10

When the cloud removed from over the tent, behold, Miriam was leprous,[fn] like snow. And Aaron turned toward Miriam, and behold, she was leprous.

Num 12:12

Let her not be as one dead, whose flesh is half eaten away when he comes out of his mother’s womb.

Num 12:13

And Moses cried to the LORD, “O God, please heal her—please.”

You can see that Moses was genuinely humble and meek and gentle toward others. He did not get angry and say “good now you know the judgement of God fools!” Now he cried out and interceded for them. He brought peace and forgiveness and that was the character of Our Lord Jesus and our God. Not war and revenge but love and peace. It takes a person meek to God to be powerful enough to save and heal. It take only a loser to get mad and look for self motivated revenge. That is not our purpose here, God can handle making everything right.

GLIDING ON HIS WINGS

So you though you had to chose

Between your life or a cruise off the end of the world

And taking a lift from off the surface of space

It is not so bad to be in a mad

Country that locks down the healthy ones

And keep the most healthy on the run

Just a bight from the fang will give you the right to hang

With all your old friends in the fornication bar

Or visit your cathedral of dead global religion

And then if you do not succumb

The masses and your loved ones laugh you to derision

And you thought you had to chose between life and death

And gasped so much at your lost breath

Between the mark of beast and the guillotine

In a insane upside down world you just pass right though

And realize you cannot lose no matter what you do

So take another jab, drink piss and go shopping

Eat a load of lead in your bread

And you will be ok for another day

Gliding on His wings at eagle height

And having his loving arms around you because you are the Light

It was decided a long time ago and your were chosen

Years, no ages and millenia back you were already home

You had the key in your hand all along

You cannot be marked not matter what they do

You cannot be herded into any corral where He is not with you

You are already stamped through your thick hide

And have the ticket for this heavenly ride

Through chaos and enochian lies

You have been marked long ago by angels hands

Sent and sealed by the holy spirits mark

I had surgery and He placed in me a new beating heart

That cannot bend or be a part of this conspirational plot

I am doing what I need to but no matter what you do

My Comforter and I will never be apart.

I am sent and sealed by a flaming spark

Sent and sealed in His own firm grip

L’ASCENSION DE JESUS

Ce que l’ascension de Jésus fait pour nous

30 MAI 2019 | JUSTIN DILLEHAY

©

Philippiens 2 et le mystère époustouflant de l’obéissance chrétienne

Pas né prêt : Pourquoi Jésus est-il allé à l’école de formation des grands prêtres ?

C’est peut-être la doctrine la plus importante à laquelle vous ne pensez jamais.

Elle se trouve dans la Bible. Elle se trouve dans le Credo des Apôtres. Et c’est quelque chose que l’église commémore aujourd’hui, le 30 mai. Je parle de l’ascension de Jésus (Luc 24:50-51 ; Actes 1:9-11).

Je ne sais pas pourquoi nous négligeons l’ascension. Peut-être est-elle éclipsée par la croix et la résurrection. Peut-être sommes-nous un peu gênés par une histoire qui ressemble à celle de Superman s’envolant dans l’espace. Quoi qu’il en soit, je crains que nous n’apprécions pas pleinement ce que fait l’ascension, à la fois dans l’histoire du salut et dans notre expérience chrétienne.

Voici quatre raisons pour lesquelles l’ascension est importante.

1. L’ascension explique l’absence de Jésus

Si Jésus était mort, son absence ne nécessiterait aucune explication. (Après tout, aucun d’entre nous ne se demande pourquoi il n’a jamais vu Pierre, Paul ou Jules César). Mais il ne l’est pas, alors c’est le cas.

Nous vénérons et aimons un homme que nous n’avons jamais vu. Et ce n’est pas seulement nous, les chrétiens du 21e siècle. C’était également le cas de nombreux chrétiens du premier siècle. Comme Pierre l’a écrit aux églises d’Asie Mineure, “Bien que vous ne l’ayez pas vu, vous l’aimez” (1 P 1,8).

Cette réalité douce-amère est si évidente que nous la tenons pour acquise. Et pourtant, sans l’ascension, elle ne serait pas évidente du tout. Jésus est plus vivant aujourd’hui que lorsqu’il a ressuscité Lazare il y a 2 000 ans. Et pourtant, le christianisme n’a jamais inclus de pèlerinages pour rencontrer Jésus en personne ou de tournées internationales de Jésus pour visiter son église. Il n’y a qu’une seule raison à cela : Parce que 40 jours après sa résurrection, il est monté au ciel.

L’ascension a créé la tension douce-amère que les chrétiens sur terre connaissent depuis près de deux millénaires : celle d’être présent dans le corps et absent du Seigneur (2 Cor. 5:6-9). Bien sûr, il y a un sens vital dans lequel Jésus est toujours avec nous (Matt. 18:20 ; 28:20), mais pas dans le sens plein et définitif. Tout comme les anges pouvaient montrer le tombeau vide et dire : ” Il n’est pas ici, il est ressuscité ” (Mt 28,6), ils peuvent maintenant montrer le monde entier et dire : ” Il n’est pas ici, il est monté. “

2. L’ascension intronise Jésus à la droite du Père

L’ascension ne concerne pas principalement ce que Jésus quittait, mais l’endroit où il allait et pourquoi. Je l’ai qualifiée de “douce-amère”, et je me suis concentré sur la partie amère. Mais l’ascension devrait aussi être douce pour tous ceux qui aiment Jésus. L’ascension est le retour de Jésus à la maison. Il est retourné auprès de son Père. Là où il avait habité dans un amour glorieux de toute éternité (Jean 1:1, 18 ; 13:1 ; 17:5, 11, 13, 23) – mais cette fois avec les clés de la mort dans sa main couverte de clous (Apocalypse 1:18). Imaginez la fête de bienvenue.

Mais l’ascension n’était pas simplement le retour de Jésus à la maison ; c’était l’intronisation de Jésus. L’Écriture parle à plusieurs reprises de l’ascension qui se termine avec Jésus “assis à la droite du Père” (Ps. 110:1 ; Actes 2:33-34 ; Ép. 1:20 ; 1 Pi. 3:22). Et ce n’est pas un siège ordinaire. Comme Jésus l’a dit à l’église de Laodicée, “J’ai… vaincu et je me suis assis avec mon Père sur son trône” (Ap 3.21).

L’ascension n’était pas simplement le retour de Jésus à la maison, c’était l’intronisation de Jésus.

Comment a-t-il vaincu ? En mourant et en ressuscitant. Nous le voyons dans Apocalypse 5.5-6, où le Lion qui a vaincu est vu comme un agneau qui a été immolé mais qui est maintenant debout. Cette description de l’agneau debout n’est pas destinée à entrer en conflit avec les nombreuses références à Jésus assis ; elle vise plutôt à montrer que Jésus est vivant, puisque les agneaux immolés ne sont généralement pas debout. Mais c’est l’ascension qui a placé Jésus là où Jean l’a vu debout – dans la salle du trône céleste, entouré d’une foule d’anciens, de créatures vivantes et de saints, qui l’adorent, lui et son Père (Apocalypse 5:6-14).

Tel est le message du passage de l’Ancien Testament le plus souvent cité dans le Nouveau Testament, le Psaume 110:1 : “L’Éternel dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied”. L’ascension, c’est comment il y est arrivé (Actes 2, 33-34). C’est ce qui l’a intronisé comme roi, ” régnant au milieu de ses ennemis ” (Ps. 110:1).

3. L’Ascension Lui permet de continuer son travail sacerdotal pour nous

Mais comme le précise le Psaume 110, l’ascension concerne également le sacerdoce de Jésus (v. 4). Lorsque nous pensons au sacerdoce de Jésus, nous pensons naturellement à son offrande sur la croix. Et cela à juste titre. La croix est de première importance (1 Cor. 15:3-4). C’est là que Jésus a dit : “Tout est accompli” (Jean 19:30).

Mais nous ne devons pas considérer que “Tout est accompli” signifie que rien d’autre ne devait se produire pour que nous soyons sauvés. Par exemple, si le Christ n’était pas ressuscité, la seule chose “achevée” aurait été nous (1 Cor. 15:14-19). Non. Bien que la peine totale pour nos péchés ait été payée à la croix, le travail sacerdotal du Christ ne s’est pas arrêté là.

Elle se poursuit encore aujourd’hui au ciel, où le Christ “se présente devant Dieu en notre faveur” (Héb. 9:24). Et son entrée dans le ciel a tout à voir avec son sacrifice. “Il est entré une fois pour toutes dans les lieux saints [ ? Il est entré une fois pour toutes dans les lieux saints… au moyen de son propre sang, s’assurant ainsi une rédemption éternelle” (Héb. 9:12). Notez ceci : Notre rédemption éternelle a été assurée, non pas simplement par la mort de Jésus sur la croix, mais par l’entrée de Jésus au ciel au moyen de son propre sang. En bref : pas d’ascension, pas de salut.

C’est la raison pour laquelle Robert Peterson qualifie l’ascension de “grande cheville ouvrière de l’œuvre salvatrice de Christ”, car elle constitue la transition entre le ministère terrestre de Jésus et son ministère céleste. Sans cette cheville ouvrière, notre salut s’écroulerait.

Le fait que Jésus soit monté au ciel et se soit assis est considéré comme la preuve que son œuvre de croix a été couronnée de succès.

L’ascension ne diminue pas la croix et la résurrection dans l’accomplissement de notre rédemption. Au contraire, elle en est le prolongement nécessaire pour l’application de notre rédemption. La raison pour laquelle le Christ peut “nous sauver jusqu’à l’extrême” n’est pas seulement parce qu’il est mort sur terre, mais parce qu'”il vit toujours pour intercéder en notre faveur” au ciel (Héb. 7:23-24). En effet, le fait que Jésus soit monté au ciel et se soit assis est considéré comme la preuve que son œuvre de croix a été couronnée de succès.

Et chaque prêtre se tient quotidiennement à son service, offrant sans cesse les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés. Mais lorsque le Christ a offert pour toujours un seul sacrifice pour les péchés, il s’est assis à la droite de Dieu, attendant dès lors que ses ennemis deviennent un marchepied pour ses pieds. Car, par une seule offrande, il a perfectionné pour toujours ceux qui sont sanctifiés. (Héb. 10:11-14 ; cf. 1:4)

C’est pourquoi nous pouvons “tenir ferme notre confession” – parce que nous n’avons pas seulement un grand roi qui est mort sur la croix, mais aussi “un grand prêtre qui a traversé les cieux” (Héb. 4:14).

4. L’ascension sert de rampe de lancement pour sa conquête et son retour

Jésus n’est pas monté au ciel pour rien. Il a peut-être été assis, mais il n’a pas été oisif. Au contraire, après avoir écrasé la tête de la résistance de Satan au jour J du Calvaire, c’est du trône du ciel que Jésus a lancé son offensive des derniers jours.

Elle a commencé à la Pentecôte, lorsqu’il a déversé le Saint-Esprit et commencé à libérer les nations. Selon Jésus, c’était l’un des principaux objectifs de l’ascension : “Il est avantageux pour vous que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas. Mais si je m’en vais, je vous l’enverrai” (Jean 16,7). Des personnes de toutes les nations ont été achetées ; il faut maintenant les rassembler – et nous ne pouvons pas le faire seuls. C’est l’œuvre du Saint-Esprit. Tant qu’il n’a pas été donné, la Grande Commission ne pouvait pas avancer, mais tant que Jésus n’est pas monté, il ne pouvait pas être donné (Luc 24:49 ; Jean 7:39). Ce n’est qu’alors, “étant élevé à la droite de Dieu”, que Jésus a pu répandre l’Esprit (Actes 2:33).

Cet âge ne durera pas éternellement, et la mission ne sera pas achevée si Jésus reste assis. Un jour, il se lèvera, et quand il le fera, le monde entier le saura.

En tant que personne de la Trinité, le Saint-Esprit est le médiateur de la puissance et de la présence du Père et du Fils, de sorte que, dans un sens réel, Jésus est avec nous dès maintenant (Rom. 8:9-10 ; 2 Cor. 3:17 ; Gal. 4:6). C’est ainsi que, bien qu’il soit au ciel, Jésus peut promettre d’être avec nous jusqu’à la fin des temps, jusqu’à ce que la moisson soit rassemblée et que la mission soit accomplie (Mt 28,20).

Mais ce siècle ne durera pas éternellement, et la mission ne s’achèvera pas lorsque Jésus sera assis. Un jour, il se lèvera, et quand il le fera, le monde entier le saura. Ses ennemis deviendront son marchepied, ses amis deviendront ses vice-régents, et sa création deviendra un paradis (Ps. 110:1, 5-6 ; Ap. 3:21 ; Rom. 8:21).

L’ascension n’est pas une halte, c’est une rampe de lancement. “Du ciel, nous attendons un Sauveur qui transformera notre humble corps” et “rétablira toutes choses” (Ph. 3:20 ; Ac. 3:21). Un jour, il descendra à nouveau (1 Thess. 4:16). Et quand ce jour viendra, nous n’aurons plus à choisir entre être présents dans notre corps et absents de notre Seigneur.

D’ici là, nous attendons.

Ne gâchez pas l’Ascension

Mais ne nous asseyons pas tout de suite, car notre travail n’est pas terminé. Au lieu de “gaspiller” l’ascension, laissons-la faire son travail parfait.

Jésus est absent – cultivons donc le désir de “partir et d’être avec le Christ”, ce qui est “bien meilleur”, même si nous cherchons à être fidèles ici sur terre (Phil. 1:21-26). Jésus est roi – adorons-le, prosternons-nous et reconnaissons que l’univers n’est pas une démocratie. Jésus est grand prêtre – approchons-nous hardiment du trône de la grâce, sachant que nous y avons un Avocat qui a parcouru notre chemin et ressenti notre douleur (Héb. 4:14-16 ; 1 Jean 2:1). Et Jésus revient – alors rejoignons la mission de l’Esprit pour faire connaître le nom de Jésus dans toutes les tribus et nations. Et si tout cela vous semble un peu trop orienté vers le ciel, ce n’est pas grave. C’est ce que fait l’ascension (Col. 3:1-4)

LA LOI DU CHRIST

Qu’est-ce que la loi du Christ ?
QUE SIGNIFIE GALATES 6:2 ?
Posted on janvier 27, 2022 by Paul Ellis // 19 Comments
La Loi du Christ Galates 6:2
Il existe de nombreuses lois dans la Bible. Il y a la loi de Moïse et la loi de Dieu. Il y a la loi du péché et la loi de la foi. Il y a la loi de la justice et la loi de la liberté. Mais qu’est-ce que la loi du Christ ?
Si vous ne connaissez pas la loi du Christ – et beaucoup de gens ne la connaissent pas – vous serez sensibles à ceux qui prêchent la loi.
“La loi du Christ est la loi biblique. C’est aimer le Seigneur votre Dieu de tout votre coeur.”
Non, non, non.
La loi de Moïse et les dix commandements ne sont pas la loi du Christ. Celle-ci l’est :
Je vous donne un commandement nouveau, c’est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aimés, afin que vous vous aimiez aussi les uns les autres. (Jean 13:34)
Jésus n’est pas venu pour nous donner une ancienne loi, mais une nouvelle, et une loi qui donne la vie. La loi du Christ est : aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.
Je suis sûr que vous avez déjà lu ce commandement, mais réalisez-vous ce qu’il signifie ?
“Cela signifie que je suis censé être un bon chrétien et aimer les autres comme je m’aime moi-même.”
Non, ce n’est pas ce que cela signifie. Aimer son prochain comme soi-même est la loi royale de l’ancienne alliance. C’est un ancien commandement, mais Jésus prêche un nouveau commandement.
UN NOUVEAU COMMANDEMENT
Qu’est-ce que la loi du Christ ? La loi du Christ est à la fois une nouvelle loi et un nouveau type de loi. C’est une nouvelle loi pour une nouvelle création. Qu’est-ce qu’elle a de nouveau ? Ces cinq mots :
…comme je vous ai aimés.
Dans l’ancien système, on aimait les autres comme soi-même et si on n’avait pas la force d’aimer les autres, peut-être parce qu’ils nous faisaient du mal, on était un transgresseur de la loi. Mais dans le nouveau système, nous recevons l’amour de Dieu et, à partir du trop-plein de cet amour, nous avons le pouvoir d’aimer les autres.
Vous voyez la différence ?
Dans l’ancien régime, c’est vous qui fournissiez l’amour, mais dans le nouveau, Dieu pourvoit à tous nos besoins selon sa glorieuse richesse en Jésus-Christ.
AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES
L’apôtre Jean connaissait bien la loi du Christ :
C’est le message que vous avez entendu dès le commencement, que nous devons nous aimer les uns les autres. (1 Jean 3:11)
Jean a entendu ce message de la bouche de Jésus. Il l’a appelé “son commandement” (1 Jean 3:23) ou un “commandement nouveau” (1 Jean 2:8). Nous ne nous aimons pas les uns les autres pour devenir les enfants de Dieu ; nous aimons parce que nous sommes les enfants du Dieu-qui-est-amour (1 Jean 4:8). Lorsque nous recevons l’amour sans réserve de notre Père, nous sommes capables d’aimer les autres avec le même abandon.
Comment nous aimons-nous les uns les autres ? Non pas par des bavardages vides et des likes sur Facebook, mais en prenant soin les uns des autres et en les portant dans nos difficultés :
Portez les fardeaux les uns des autres, et accomplissez ainsi la loi du Christ. (Galates 6:2)
Parce que Jésus vous porte, vous pouvez porter les autres. Parce que le Christ est avec vous dans votre épreuve, vous pouvez être avec les autres dans la leur. Parce que le Christ vous a pardonné, vous pouvez pardonner aux autres.
COMME CHRIST VOUS A AIMÉ
Si vous avez été à l’église pendant un certain temps, on vous a probablement dit d’aimer votre prochain comme vous-même. Ce commandement est peut-être même accroché à votre mur. Si c’est le cas, enlevez-le immédiatement.
Le commandement d’aimer les autres comme tu t’aimes toi-même est un dictat mortel. Il nourrira soit votre orgueil (regardez comme je suis aimant !), soit votre condamnation ministérielle (je ne peux pas aimer ce pécheur).
Si vous avez été gravement blessé, vous saurez combien il est déraisonnable de se faire dire d’aimer et de pardonner à celui qui vous a blessé. Vous essayez de lui pardonner, mais certaines choses sont trop difficiles.
Il existe une meilleure solution. Apportez les morceaux brisés de votre cœur à Jésus et laissez-le vous guérir. Dis-lui à quel point tu as mal. Recevez son amour inconditionnel et trouvez le repos dans ses bras.
Puis, alors que vous entamez votre voyage de retour vers la plénitude, priez pour celui qui vous a blessé. Si vous n’avez pas de mots à dire, laissez l’Esprit de grâce vous guider.
En recevant l’abondance de l’amour de votre Père, vous serez guéri, guéri et capable d’aimer ceux qui vous ont fait du mal.
Qu’est-ce que la loi du Christ ? La loi du Christ est la puissance de Dieu qui apporte la guérison et la restauration à tous ceux qui reçoivent son amour. C’est la grâce d’être aimé et d’aimer les autres en retour.
Dans mon prochain article, je vais énumérer tous les types de lois dans la Bible. Si vous vous êtes posé des questions sur les différentes lois, vous ne voudrez pas manquer celui-là.

THE LAW OF CHRIST

What is the Law of Christ?

WHAT DOES GALATIANS 6:2 MEAN?

Posted on January 27, 2022 by Paul Ellis // 19 CommentsThe Law of Christ Galatians 6:2There are many laws in the Bible. There is the Law of Moses and the Law of God. There is the law of sin and the law of faith. There is the law of righteousness and the law of liberty. But what is the law of Christ?If you don’t know the law of Christ – and many people don’t – you’ll be susceptible to those who preach law.“The law of Christ is the Biblical law. It’s loving the Lord your God with all your heart.”No, no, no.The Law of Moses and the Ten Commandments are not the Law of Christ. This is:A new commandment I give to you, that you love one another, even as I have loved you, that you also love one another. (John 13:34)Jesus did not come to give us an old law but a new one, and a life-giving one at that. The law of Christ is love one another, as I have loved you.I’m sure you have read this commandment before, but do you realize what it means?“It means I’m supposed to be a good Christian and love other people as I love myself.”No, that’s not what it means. To love your neighbor as yourself is the royal law of the old covenant. It’s an old commandment but Jesus is preaching a new commandment.

A NEW COMMANDMENT

What is the law of Christ? The law of Christ is both a new law and a new kind of law. It’s a new law for a new creation. What is new about it? These five words:…as I have loved you.Under the old, you loved others as yourself and if you didn’t have it in you to love others, perhaps because they hurt you, then you were a lawbreaker. But in the new, we receive the love of God and out of the overflow of that love we are empowered to love others.See the difference?Under the old, you provided the love, but in the new God supplies all our needs according to his glorious riches in Christ Jesus.

LOVE ONE ANOTHER

The Apostle John was familiar with the Law of Christ:This is the message which you have heard from the beginning, that we should love one another. (1 John 3:11)John heard the message from Jesus. He called it “his commandment” (1 John 3:23) or a “new commandment” (1 John 2:8). We don’t love one another to become the children of God; we love because we are the children of the God-who-is-love (1 John 4:8). As we receive our Father’s unqualified love, are we able to love others with the same abandon.How do we love one another? Not through empty chatter and Facebook likes, but by caring and carrying each other in our troubles:Bear one another’s burdens, and so fulfill the law of Christ. (Galatians 6:2)Because Jesus carries you, you can carry others. Because Christ is with you in your trial, you can be with others in theirs. Because Christ has forgiven you, you can forgive others.

AS CHRIST LOVED YOU

If you have been in church for any length of time, you have probably be told to love your neighbor as yourself. This command may even be hanging on your wall. If so, take it down immediately.The command to love others as you love yourself is a death-dealing dictate. It will either feed your pride (look how loving I am!) or minister condemnation (I can’t love that sinner).If you’ve been badly hurt, you will know how unreasonable it is to be told to love and forgive the one who hurt you. You’ll try to forgive them, but some things are just too hard.There is a better way. Bring the broken pieces of your heart to Jesus and let him heal you. Tell him how bad it hurts. Receive his unconditional love and find rest in his arms.Then as you begin your journey back to wholeness, pray for the one who hurt you. If you have no words to say, allow the Spirit of grace to guide you.As you receive from the abundance of your Father’s love you will be healed, made whole, and empowered to love those who have wronged you.What is the law of Christ? The law of Christ is the power of God that brings healing and restoration to all who receive his love. It is the grace to be loved and to love others in return.In my next article I will list all the types of laws in the Bible. If you have wondered about the different laws, you won’t want to miss that one.

As He loves me I can love others

ESPOIR

cette ancre peut tenir dans n’importe quelle tempête

Comment cultiver l’espoir

Où accrocher votre corde d’espoir

Soyez toujours prêts à répondre à tous ceux qui vous demandent de donner la raison de l’espérance que vous avez. (1 P 3:15)

Nous, chrétiens, devrions être un peuple plein d’espoir, mais un évangile confus a fait de nous un peuple qui espère. Nous devrions être forts dans la foi, mais la religion nous a affaiblis par la déception.

Si vous avez été désillusionné et désenchanté, la bonne nouvelle est que Dieu a de l’espoir pour vous, un bon espoir, celui qui dure. Où se trouve cette espérance ? Dans sa grâce : “Dieu notre Père nous a donné une bonne espérance par la grâce” (2 Th 2,16).

L’espérance est une corde qui nous relie à une vérité dont nous n’avons pas encore fait l’expérience. Votre espérance n’a de valeur que par rapport à la vérité à laquelle elle est attachée.

Vous trouverez ci-dessous six vérités qui vous rempliront d’une forte espérance. Ruminons ces vérités. Laissez-les s’enraciner dans votre cœur et vous ne serez jamais déçu.

  1. Le Créateur du ciel et de la terre est votre Père

Dieu t’a adopté dans sa famille. Tu n’es pas un soldat ou un serviteur, mais un fils, chèrement aimé.

Maintenant, l’espérance ne déçoit pas, car l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. (Rom 5:5)

Ne demandez pas à Dieu de vous donner de l’espoir, demandez-lui de vous révéler son amour. Il le fera ! Il l’a fait !

Connaître son amour, c’est savoir que vous pouvez faire confiance à votre Père. Il a promis de prendre soin de vous, de veiller sur vous, de répondre à tous vos besoins, alors attendez-vous à de bonnes choses de sa part.

Voici ce qu’écrit Brennan Manning dans The Ragamuffin Gospel :

Abba n’est pas notre ennemi. Si nous pensons cela, nous avons tort… Nous avons besoin d’un nouveau type de relation avec le Père qui chasse la peur et la méfiance, l’anxiété et la culpabilité, qui nous permette d’être plein d’espoir et joyeux, confiants et compatissants. Nous devons nous convertir de la mauvaise nouvelle à la bonne nouvelle, de l’attente de rien à l’attente de quelque chose. (p.76)

  1. Rien ne peut vous séparer de son amour

Dans ce monde, vous pouvez souffrir de vos erreurs. Tu peux être licencié, rejeté, divorcé, voire tué. Mais ton Père ne te laissera jamais tomber quand tu fais un mauvais choix. Sa grâce est plus grande que ton péché.

Je suis absolument convaincu que rien – rien de vivant ou de mort, d’angélique ou de démoniaque, d’aujourd’hui ou de demain, de haut ou de bas, de pensable ou d’impensable – absolument rien ne peut se mettre entre nous et l’amour de Dieu à cause de la manière dont Jésus notre Maître nous a embrassés. (Rom 8:38-39, MSG)

Paul était convaincu de l’amour de Dieu ; vous devez l’être aussi. Tu dois faire confiance à son amour, t’y accrocher, ne jamais l’oublier. Tout le reste passera, mais son amour est éternel. C’est la seule chose à laquelle tu peux t’accrocher.

  1. Vous êtes un avec le Christ

Le croyant qui est assuré de son union avec le Seigneur aura une forte confiance, car l’avenir du Seigneur est son avenir.

C’est à eux que Dieu a choisi de faire connaître parmi les païens la glorieuse richesse de ce mystère, qui est le Christ en vous, l’espérance de la gloire. (Col 1, 27)

Vous devez comprendre ceci : “L’avenir du Christ est mon avenir.”

Quand vous aurez compris cela, cela changera totalement la façon dont vous vivez aujourd’hui. Mais ne me croyez pas sur parole. Voici ce qu’écrit Spurgeon dans All of Grace :

Réfléchissez bien à cette association avec le Fils de Dieu, à laquelle vous avez été appelés, car c’est là que réside toute votre espérance. Vous ne pourrez jamais être pauvres tant que Jésus sera riche, puisque vous êtes unis à lui. Le besoin ne pourra jamais vous assaillir, puisque vous êtes copropriétaire avec celui qui possède le ciel et la terre. Vous ne pouvez jamais faire défaut, car si l’un des associés de la société est aussi pauvre qu’un mulot d’église, s’il est lui-même en faillite et ne peut même pas payer une petite partie de ses lourdes dettes, l’autre associé est d’une richesse inconcevable, inépuisable. Dans un tel partenariat, vous êtes élevés au-dessus de la dépression des temps, des changements de l’avenir et du choc de la fin de toutes choses. Le Seigneur vous a appelé dans la communion de son Fils Jésus-Christ, et par cet acte et cette action, il vous a mis à la place d’une sauvegarde infaillible. (p.118)

  1. En Christ, vous êtes en sécurité pour l’éternité

Lorsque vous connaîtrez l’amour de votre Père céleste, et que vous serez convaincu de votre union avec le Christ, vous n’aurez aucune crainte de tomber ou d’être rejeté.

Il vous gardera aussi fermement jusqu’à la fin, afin que vous soyez irréprochable au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. Dieu est fidèle… (1 Co 1, 8-9)

L’avenir du Seigneur est votre avenir. Puisque Jésus est en sécurité pour l’éternité, vous êtes en sécurité pour l’éternité. Croyez-le.

Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même et Dieu notre Père, qui nous a aimés et nous a donné un réconfort éternel et une bonne espérance par la grâce, (2 Th 2:16)

Le réconfort et l’espoir que la religion vous donne sont éphémères et faibles, mais le réconfort et l’espoir que Dieu fournit sont éternels et bons.

  1. Dieu nous aide dans notre impuissance

“Tout cela est très bien, Paul. Mais je dois payer les factures et nourrir les enfants. Qu’est-ce que cela signifie pour moi aujourd’hui ?”

Lisez le Sermon sur la montagne et vous verrez que Jésus s’adresse à des gens inquiets. Ils s’inquiètent pour la nourriture. Ils vivent avec les mauvaises récoltes, les collecteurs d’impôts voleurs et les Romains oppresseurs.

Que fait Jésus ? Il leur donne de l’espoir. “Ne soyez pas comme les païens qui s’inquiètent de ces choses, car le Dieu qui nourrit les oiseaux du ciel vous nourrira.”

Jésus leur donne de l’espoir puis il leur donne à manger. Il nourrit les cinq mille et les quatre mille. Il répond à leur faim physique ainsi qu’à leur profonde faim spirituelle. “Je suis le pain de la vie.”

La foi dont vous avez besoin pour aujourd’hui vient de l’espoir lumineux que vous avez pour demain, et l’espoir vient de l’amour. Donc, si vous avez un besoin aujourd’hui, un domaine où vous pourriez opérer dans la foi, rappelez-vous à quel point Papa-Dieu vous aime.

Ne vous plaignez pas à Dieu de votre problème. (Il le sait déjà.) Au contraire, parlez à votre montagne de la bonté de votre Père céleste qui prend soin de vous, puis regardez ces montagnes tomber.

  1. Dieu croit en vous !

Non seulement Dieu prend soin de vos besoins actuels, mais il nourrit vos rêves irréalisés.

L’amour… espère toujours. (1 Cor 13:7)

Le Dieu qui voit la fin dès le début a un espoir solide comme le roc en toi. Cet espoir n’est pas fondé sur ton potentiel, mais sur la réalité. Pour toi, ce n’est qu’un rêve, mais lui l’a déjà vu. C’est réel, c’est comme si c’était fait.

Dieu vous a donné des rêves uniques, et il vous aidera à les réaliser. Il transformera les revers en tremplins et les défaites en réussites.

Quel est votre rôle dans tout cela ? Gardez votre espoir. Faites attention à ce que vous écoutez. N’écoutez pas les mensonges de la religion qui contredisent la vérité de la parole de Dieu, et ne vous laissez pas séduire par les rêves vides de ce monde.

Gardons inébranlablement l’espérance que nous professons, car celui qui a promis est fidèle. (Hébreux 10:23)

Cette espérance est pour nous une ancre pour l’âme, ferme et sûre. Elle pénètre dans le sanctuaire intérieur, derrière le rideau (He 6:19).

L’espérance est le fruit de l’amour, alors restez dans son amour et ne laissez rien vous émouvoir. Lorsque la vie vous secoue et vous met sens dessus dessous, enroulez votre corde d’espoir autour de Celui qui est fidèle.

Il ne vous laissera jamais tomber.

Il semble que plus je connais et plus je crois en cette vérité, plus il n’est pas nécessaire d’invoquer la foi ; elle jaillit comme des rivières d’eau vive. Et plus je jeûne de la mort (les œuvres – que dois-je faire pour devenir) et me nourris de la vie (qui je suis en Christ), plus je le crois. Merci de partager cette grande sagesse.