VENIR AU TEMPLE

Venir au temple

Posté le 15 novembre 2016 par Paul Ellis // 13 commentaires

temple_ad70

Voici une obscure prophétie sur Jésus qui vous touche probablement plus que vous ne le pensez :

” Voici, je vais envoyer mon messager, et il défrichera le chemin devant moi. Et le Seigneur, que vous cherchez, viendra soudain dans son temple ; et le messager de l’alliance, en qui vous prenez plaisir, voici qu’il vient,” dit le Seigneur des armées. (Malachie 3:1)

Pour les exilés juifs qui étaient revenus à Jérusalem et avaient reconstruit le temple, cette prophétie devait être passionnante. “Le Seigneur vient dans son temple !” Mais quand cette prophétie s’est-elle accomplie ? C’est la question à 64 000 $ !

De qui s’agit-il ?

Deux personnes sont mentionnées dans la prophétie : Le messager qui ouvre la voie est Jean le Baptiste (voir Matthieu 11:10), et le messager de l’alliance ou le Seigneur qui le suit est Jésus.

Selon le prophète, ce dernier suit le premier de manière soudaine, comme une combinaison de deux coups de poing. D’abord l’un, puis l’autre. Et c’est ce que nous voyons dans les évangiles : d’abord Jean, puis Jésus.

Jésus est-il allé au temple ?

Plusieurs fois. Vous savez probablement que Jésus est allé au temple pour renverser les tables et chasser le bétail. Mais savez-vous aussi que Jésus avait l’habitude d’enseigner dans les parvis du temple ?

Pendant la journée, il enseignait dans le temple… et tous les gens se levaient tôt le matin pour venir l’écouter dans le temple. (Luc 21:37-38)

Jésus, le messager de la nouvelle alliance, voulait que les Juifs l’entendent, alors il est allé là où ils se rassemblaient :

J’ai parlé ouvertement au monde ; j’ai toujours enseigné dans les synagogues et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent ; et je n’ai rien dit en secret. (Jean 18:20)

En venant au temple pour prêcher la bonne nouvelle, Jésus a accompli les paroles du prophète. La fin.

M. Prétériste parle

“Non, vous avez manqué quelque chose, Paul. Malachie 3 parle de Jésus venant au temple en jugement. Cette prophétie concerne l’an 70 de notre ère, lorsque Jésus est venu juger les Juifs et brûler leur temple.”

C’est une accusation sérieuse. Nous ferions mieux d’y regarder de plus près.

Mais qui peut supporter le jour de sa venue ? Et qui pourra se tenir debout quand il apparaîtra ? Car il est comme le feu d’un raffineur et comme le savon d’un foulon. Il s’assiéra comme un fondeur et un purificateur d’argent, et il purifiera les fils de Lévi et les affinera comme l’or et l’argent, afin qu’ils présentent au Seigneur des offrandes dans la justice. (Malachie 3:2-3)

Certains croient que cela fait référence à la destruction romaine du temple, mais la phrase “Qui peut tenir debout” vient des Psaumes :

Si toi, Seigneur, tu tenais un registre des péchés, Seigneur, qui pourrait subsister ? Mais avec toi, il y a le pardon, afin que nous puissions, avec respect, te servir. (Psaume 130:3-4, NIV)

Personne ne peut se tenir devant un Dieu saint et juste. Nous ne sommes pas tous à la hauteur de la norme élevée et nous avons tous besoin du pardon que le Christ offre gratuitement. Le problème est que les chefs religieux ne l’ont pas vu. Ils pensaient pouvoir s’appuyer sur leurs propres performances morales, c’est pourquoi Jésus était souvent si dur avec eux. Il les a assommés avec la loi afin de faire taire leurs fanfaronnades. Il était dur avec eux pour qu’ils voient leur besoin de grâce.

Qu’en est-il du feu et du savon ?

Le feu du raffineur et le savon du foulon ne font pas référence aux Romains brûlant Jérusalem, mais à Jésus séparant le pur du sale et purifiant le pécheur. Le prophète a dit “il purifiera les fils de Lévi”, et il a fait cela en s’offrant sur la croix :

(Jésus) s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute action illicite, et de purifier pour lui-même un peuple à lui, zélé pour les bonnes actions. (Tite 2:14)

“Mais Malachie 3:5 dit que le Seigneur s’approchera pour le jugement.”

Et le jugement est ce qui s’est produit chaque fois que les gens ont rencontré le Seigneur : Certains l’ont cru, d’autres l’ont rejeté. C’est ça le jugement.

Celui qui croit en lui n’est pas jugé ; celui qui ne croit pas a déjà été jugé (Jean 3:18).

Le jugement n’est pas simplement quelque chose qui se produit dans un avenir lointain. Le jour du jugement est une manifestation future d’une réalité présente.

C’est pour le jugement que je suis venu dans ce monde. (Jean 9:39)

Jésus ne disait pas “Je suis ici pour vous juger”, car il a également dit “Je ne juge personne” (Jean 8:15). Mais le jugement est ce qui se produit lorsque nous répondons à Jésus-Christ. Nous jugeons, nous décidons, si Jésus est bien celui qu’il dit être.

Pas besoin de Romains

Si l’on met tout cela bout à bout, on constate que la prophétie de Malachie, selon laquelle le Seigneur viendrait au temple pour raffiner, purifier et juger, s’est accomplie pendant le séjour du Christ sur terre. Jésus est allé au temple parce qu’il voulait que les fils de Lévi (les prêtres) entendent la bonne nouvelle du royaume. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ont rejeté son message, c’est pourquoi, lors de sa dernière visite, il a prononcé les conséquences malheureuses de leur choix (voir Matthieu 23).

Mais sa mission de purifier les fils de Lévi n’a pas été un échec. Nous avons cette idée que les prêtres détestaient tous Jésus, mais le fait est qu’il en a gagné beaucoup :

La parole de Dieu continuait à se répandre ; le nombre des disciples continuait à augmenter considérablement à Jérusalem, et un grand nombre de prêtres devenaient dociles à la foi. (Actes 6:7)

À la suite de la venue du Seigneur au temple, de nombreux fils de Lévi sont devenus des disciples du Christ. (Encadré : L’un des fils de Lévi a joué un rôle déterminant dans la libération de l’apôtre Paul dans son ministère. Il s’appelait Barnabé (Actes 4:36)).

Alors l’offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à l’Éternel comme aux jours d’autrefois et comme dans les années passées. (Malachie 3:4)

Juda et Jérusalem n’ont pas été rendus agréables au Seigneur à cause d’un massacre romain. C’est Jésus qui les a rendues agréables. Avant l’arrivée de Jésus, Jérusalem était le centre de la religion moralisatrice. C’était un foyer d’hypocrisie. Mais Jésus en a fait le lieu de naissance de son Église et le point de départ de son Évangile.

Et alors ?

Pourquoi cela est-il important ? Parce que certains utilisent les paroles de Malachie pour réécrire l’histoire et rendre Dieu responsable du massacre des Juifs en 70 après Jésus-Christ. C’est une mauvaise nouvelle car si Dieu a jugé les mêmes Juifs que Jésus a pardonnés, alors le Père et le Fils sont une maison divisée. Cela signifie que l’Évangile de Jésus n’est pas aussi bon que vous le pensez.

Mais la bonne nouvelle est que Jésus a accompli la prophétie de Malachie en aimant les fils de Lévi. Il ne les a pas massacrés avec des épées romaines, mais il est allé à la croix pour eux et pour nous.

Telle est la version de l’histoire relatée dans les Écritures. C’est l’histoire de la bonne nouvelle qui vaut la peine d’être racontée.

May be an image of 1 person and text that says 'IF Y'ALL DON'T REPENT I'M GONNA COME BACK IN 40 YEARS AND BURN THIS PLACE #STUFFJESUSNEVERSAID'

Like

Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s